www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
6 septembre 2011

La rentrée... s’est passée !

Alors que Luc Chatel multiplie les déclarations sur la rentrée « qui va techniquement bien se passer », les raisons de mécontentement sont nombreuses chez les parents et les enseignants. Et pourtant, la rentrée est pour tous un moment professionnel fort !

« Sur le plan administratif et technique, la rentrée va bien se passer » a déclaré Luc Chatel. Ses nombreuses déclarations ces jours derniers, sur l’enseignement de la morale, sur la personnalisation et « le défi de la qualité » ne masquent pas les réalités. Et ce ne sont pas les comparaisons avec les effectifs d’il y a 20 ou 30 ans qui vont convaincre les enseignants et les parents d’élèves.

Ce sont plus de 12 millions d’élèves qui ont pris le chemin de l’école dont 6,7 millions d’écoliers, 3,3 millions de collégiens et 2,1 millions de lycéens. Ils sont accueillis par 850 000 enseignants dont 367 000 dans le premier degré et 489 400 dans le secondaire. La rentrée est marquée par la poursuite de la politique des suppressions de postes : 13 500 suppressions de postes pour cette rentrée, 1 500 classes fermées dans les écoles. De tous bords des voix s’élèvent pour dénoncer ces attaques sur l’école, et bien que le président de la République ait promis de « sanctuariser » l’école primaire, on ne voit pas où vont se trouver les 16 000 suppressions annoncées pour la rentrée prochaine.

Le ministre poursuit son entreprise de communication. De la même manière que contre toute évidence il ne cesse de répéter que la formation des enseignants est améliorée, il parle d’amélioration de la qualité de l’enseignement alors que partout les effectifs sont en hausse... ce qu’il a pu constater de visu dans ses déplacements. Le jour de la rentrée toutes les écoles maternelles et élémentaires de Lavaur dans le Tarn ont fermé pour demander l’ouverture d’une classe maternelle supplémentaire. La presse s’est fait l’écho de la « rentrée » des 40 moutons à Montaud dans l’Hérault pour protester contre la suppression d’une classe. Partout les sections départementales du SNUipp attendent les CTPD de rentrée et les CAPD d’ajustement avec les listes de situations intenables ou tendues. Comment les inspections académiques pourront-elles y répondre ?

Au-delà des effectifs, le ministre n’apporte aucune réponse sur ce qui est dénoncé de tous côtés : l’insuffisance des postes de Rased et des postes de remplaçants, la quasi-impossibilité de bénéficier d’un stage de formation continue, la chute de la scolarisation des 2 ans en-dessous de 15%, les conditions d’entrée dans le métier des enseignants débutants... C’est pour toute ces raisons que la FCPE se joint à l’appel des fédérations syndicales pour l’appel à la grève du 27 septembre. Il est temps de retrouver une politique éducative digne de ce nom. Les enseignants des écoles s’investissent à chaque rentrée pour accueillir les élèves et préparer avec enthousiasme le travail de l’année. Cet investissement et cet enthousiasme ne peuvent, année après année, être « douchés » par les décisions ministérielles. C’est ce qu’ils diront le 27 septembre.

 

8 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.