www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Ecole 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 novembre 2011

3 000 Rased dans le collimateur

3 000 postes Rased seraient dans le viseur du ministre pour parvenir aux 5 700 suppressions prévues dans le primaire en 2012. L’aide spécialisée est de nouveau sur la sellette, ainsi que le remplacement et la taille des classes. Le SNUipp-FSU poursuit sa campagne d’interpellation des parlementaires.

3 000 postes Rased pourraient disparaitre l’année prochaine. C’est une des conséquences des 5 700 suppressions de postes prévues dans le primaire dans le cadre de la loi de finance 2012. Le prochain budget qui reste dans la lignée des précédents, prend comme première cible dans le primaire les enseignants des réseaux d’aide alors que ces derniers ont déjà subi 3 000 suppressions de postes depuis trois ans. Une mesure qui laisserait toujours plus « d’élèves en difficultés sans aide spécialisée » s’insurge le SNUipp-FSU. Cela ne suffira pas toutefois a atteindre l’objectif que s’est fixé le ministère. Et « pour tenir l’engagement du président de la République de maintenir le même nombre de classes à la rentrée prochaine » il faudra bien aussi supprimer des postes de remplaçants, alourdir les effectifs, et faire une croix sur la scolarisation des tout-petits.

La carte scolaire en février ?

Chacun comprendra que dans ces conditions, la prochaine carte scolaire risque de susciter une nouvelle vague de protestations tout azimuts, peu propice à la campagne électorale du “président candidat”. Le sort de celle-ci devrait donc être scellé assez rapidement, au plus tard début février selon les informations du SNUipp. Après une rentrée catastrophique, cette nouvelle carte s’annonce encore plus difficile et laisse fort mal augurer des conditions de l’année scolaire à venir. Une bien curieuse façon de prendre en compte les résultats inquiétants des récents rapports sur l’évolution du système scolaire de notre pays. Quoi qu’il en soit, les 54 % d’enseignants des écoles en grève et les 170 000 manifestants du 27 septembre attendent toujours que le gouvernement entende leur inquiétude et leur colère. Parce que l’avenir de l’École mérite définitivement mieux que cette politique de “gribouille”, le SNUipp-FSU poursuit sa campagne d’interpellation auprès des parlementaires contre le vote des suppressions de postes. La journée du 11 octobre sera aussi un moment important de la mobilisation, tout comme les élections professionnelles du 13 au 20 octobre.

Lire aussi :

- le communiqué de presse du SNUipp-FSU

- Le primaire public perd 5 700 postes

- Budget 2012 : copie à revoir pour l’école

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.