www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 novembre 2011

CTSD 69 : des suppressions de postes en vue pour payer la dette !!

Lors du CTSD (Comité Technique Spécial Départemental) qui s’est tenu vendredi 18 novembre à l’Inspection académique, les représentants du SNUipp FSU ont dénoncé les conditions de la rentrée et interrogé l’Inspecteur d’Académie sur ses projets pour la rentrée prochaine.

Si l’IA nous a dit n’avoir aucune idée préconçue à ce jour, il a souhaité nous rappeler que nous étions dans un cadre budgétaire contraint, insistant au passage sur l’obligation de résorber la fameuse ... dette ... de l’Etat et donc le non remplacement d’un fonctionnaire sur 2.

Les représentants du SNU lui ont rappelé que le projet de budget prévoit, dans l’Education Nationale, le non remplacement de 2 fonctionnaires sur 3 et que nous avions, s’il le souhaitait, d’autres propositions pour résorber la dette que nos responsables politiques ont eux-mêmes créée.

Des jours sombres en perspective et une rentrée qui se prépare sous le signe de l’austérité accentuée.

Ecoles en difficultés, postes surnuméraires, RASED, Brigade, regroupement d’écoles, ... sont selon l’IA, les seuls leviers sur lesquels trouver des postes si l’on devait en rendre ...

Dans ce contexte, inutile de dire que l’IA n’a pas proposé un retour en arrière sur la question des deux ans dans les écoles ordinaires. De plus, il a indiqué que le nombre maximum des 2 ans n’était pas atteint dans les secteurs DIFF, RRS et RAR. L’Inspecteur d’Académie a été interpellé par des municipalités en ce sens. En conséquence de quoi, la comptabilisation des deux ans dans les écoles en DIFF pourrait être dans le viseur de l’IA pour la rentrée 2012 et une attention particulière sera de mise pour les écoles en RRS et en RAR.

En ce qui concerne les EVS, le plafond de recrutements est d’ores et déjà atteint. Après une nouvelle rentrée chaotique avec des élèves notifiés mais toujours sans accompagnement à ce jour, les renouvellements de contrat et surtout les nouveaux risquent d’être compliqués. Par ailleurs, le préfet de région ayant ouvert la possibilité de déroger aux 20h hebdomadaires pour les EVS (qui pourraient ainsi passer à 24h payées 24), l’IA a précisé sans ambiguïté qu’il s’agissait, selon les propos du préfet, de dérogations exceptionnelles pour lesquelles le bien fondé doit être examiné.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.