www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 janvier 2012

Le bilan du désinvestissement de l’Etat

Le ministère vient de publier les « éléments de bilan de la rentrée 2011, enseignement scolaire public 1er degré ». Des données qui confirment les analyses du SNUipp sur le désinvestissement de l’Etat dans le primaire. Alors que 5 700 suppressions de postes supplémentaires sont annoncées dans le primaire pour la rentrée 2012, le ministère vient de publier le bilan officiel de la rentrée 2011. Première indication, 2 600 postes ont tout simplement été rayés de la carte scolaire tandis que 5 600 enseignants sont considérés comme étant “en surnombre”, un chiffre augmenté par 758 suppressions d’assistants, notamment en langue vivante. Par ailleurs, 1 442 classes ont fermé leur porte l’an dernier. Depuis 1999, le nombre d’écoles publiques a fortement baissé en France (-10,38%) et près de 36% des communes n’en ont pas, ou plus. Des chiffres très inquiétants, alors que plus de 30% de la population française vit en zone rurale, où 42,8% des familles appartiennent à une catégorie sociale défavorisée. Parmi les autres indicateurs fournis par le ministère dans ses « éléments de bilan de la rentrée 2011, enseignement scolaire public 1er degré », on relèvera une moyenne de 23,57 élèves par classe, moyenne qui intègre les disparité selon les types de classes mais ignore d’importantes disparités locales. Le P/E, définissant le taux d’encadrement s’établit à 5,25, très en deçà des moyennes européennes. Avec 5 760 184 élèves recensés à la rentrée 2011, l’effectif global du primaire public perdait 10 757 élèves. Mais cette baisse démographique venait après plusieurs années de suppressions d’emplois, estimés à près de 60 000 depuis 2007. Après les coupes de ces dernières années, les effectifs dédiés aux RASED (Maîtres E et G et psychologues) s’établissent désormais à 12 594 postes qui se retrouvent à nouveau dans le collimateur du ministère. Des données qui confirment donc malheureusement les analyses du SNUipp-FSU portant sur le désinvestissement de l’Etat dans l’école primaire.

Lire aussi :
- effectifs : l’enquête embarrassante
- primaire dans l’OCDE : la France lanterne rouge

 

41 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.