www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 mai 2012

Un vrai 1er mai

Des centaines de milliers de manifestants ont défilé hier, mardi 1er mai, pour l’emploi, les salaires, la formation, le pouvoir d’achat, la justice sociale et la solidarité internationale. Des préoccupations assez peu partagées ce même jour, du côté de la place de l’opéra et du Trocadéro. Qu’ils aient été dénombrés par la police ou par les organisateurs, ce sont bien plusieurs centaines de milliers de manifestants qui ont défilé dans près de trois cents villes de France à l’occasion de ce 1er mai, journée internationale dédiée aux luttes du monde du travail. Bien souvent ouverts par des salariés d’entreprises menacées ou déjà victimes de plans de licenciements, les cortèges ont arpenté les rues de très nombreuses villes sous le soleil et en musique, à l’appel de la plupart des organisations syndicales dont la FSU et le SNUipp. Ils étaient par exemple 5 000 à Montpellier, 6 000 à Rouen, 10 000 à Nancy, et plusieurs dizaines de milliers à Toulouse et Marseille, où la banderole de tête proclamait « 1er mai 2012 Non à l’austérité. Progrès social. Paix Solidarité dans le monde entier ». Un « non à l’austérité et oui à la revalorisation des salaires, des pensions, pour l’emploi et les publics » scandé aussi à Bordeaux, tandis que « Dis papa, ton travail, est-ce que c’est un vrai travail ? » interrogeait la pancarte d’une petite manifestante brestoise... Une façon comme une autre de fustiger le rassemblement organisé par le ’’candidat-président’’ au Trocadéro, initiative qualifiée de « provocation » par Bernadette Groison, la Secrétaire générale de la FSU qui défilait en tête du cortège parisien au côté des autres responsables syndicaux.

 

22 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.