www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
28 août 2012

Changer de rythme et faire du mieux pour tous

Alors que selon un sondage, une majorité de français souhaite un changement des rythmes, pour le SNUipp-FSU la réforme doit se traduire par une amélioration des conditions de scolarisation des élèves et des conditions de vie et professionnelles des enseignants.

« Une réforme des rythmes scolaires ne peut se traduire que par une amélioration des conditions de scolarisation et de réussite des élèves, des conditions de vie et de travail des enseignants ». Comme l’a expliqué son secrétaire général lors de sa conférence de presse de rentrée le jeudi 23 août, pour le SNUipp la réforme des rythmes annoncée très tôt après sa nomination au ministère par Vincent Peillon, est une question « complexe ». Si le ministre a déjà décidé l’allongement à deux semaines complètes des vacances d’automne, rien n’est bouclé sur le fond du dossier.
Pourtant, le principe d’une révision des rythmes semble faire consensus. Journée trop longue pour tous les élèves, encore rallongée pour ceux qui suivent l’aide personnalisée : le temps scolaire n’est pas vraiment pensé au mieux des intérêts des enfants et de leurs capacités d’apprentissage. Selon le récent sondage réalisé par le SNUipp, une majorité de français est favorable à une réforme avec le retour à une semaine de quatre jours et demi (72% des français mais seulement 57% des parents d’élèves) : « Le dossier est moins consensuel qu’il n’y paraît », souligne le SNUipp. Si majoritairement les français (68%) et les parents (56%) semblent préférer une neuvième journée se déroulant le mercredi, ils se disent « inquiets » des conséquences d’un arrêt de la classe à 15h30.

Péréquation entre les communes : Banco !

Pour le SNUipp, il faut faire en sorte que « toutes les communes puissent proposer une prise en charge de qualité ». Le ministre de l’Education nationale avait évoqué un principe de compensation ou de péréquation financière pour permettre à toutes les communes d’y parvenir. « Banco ! », lance le SNUipp pour qui une réflexion sur le temps scolaire, le temps périscolaire, et son contenu est nécessaire. Mais ; « la révision des rythmes scolaires ne se fera pas à coups de baguette magique, il ne suffit pas de décréter un nouvel emploi du temps » pour que les résultats scolaires s’améliorent, a prévenu le syndicat. Il estime notamment qu’il ne peut y avoir de bonne réforme sans une amélioration significative des conditions de travail des enseignants. Des déplacements domicile-travail supplémentaires au temps de service qui est officiellement de 27 heures hebdomadaires alors que selon le rapport Pochard le temps de travail effectif est de 43 heures (préparation de la classe, correction des copies, rencontre avec les parents…), en passant par les rémunérations, aucun sujet ne doit être tabou.

 

21 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.