www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Mouvement et Permutations 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
5 avril 2013

Phase immobile du mouvement : vrai faux poisson d’avril difficile à digérer !

Un mouvement bloqué : le SNUipp/FSU 69 s’adresse au DASEN !

Depuis trop longtemps dans notre pays, nous subissons la destruction des services publics. Dans l’éducation, la perte de 60 000 postes cumulée lors du dernier quinquennat pèsera lourd encore longtemps.

Le SNUipp/FSU 69 vient d’écrire au Directeur Académique à propos des postes bloqués sur le mouvement. Voir la lettre ci-dessous.

PDF - 51.2 ko
courrier Dasen Postes bloqués

Cette rentrée, année de transition, allait être compliquée, on le savait. Trouver des enseignants formés en nombre suffisant pour septembre 2013 était chose impossible.

Résultats :

1) 3006 postes supplémentaires nationalement et 191 postes dans le Rhône sont à pourvoir. Aux 230 PES (PE stagiaires après réussite au concours) qui entreront dans le métier à la rentrée (et exerceront sur un 3/4 de poste), s’ajoutent donc potentiellement 405 M2 (Master 2 admissibles) issus du second concours créé cette année - dont les résultats ne seront connus qu’en juillet ... - (et qui exerceraient sur 1/4 de poste).

2) un mouvement bloqué pour les titulaires pour permettre à ces stagiaires et M2 d’obtenir des terrains de stage ( le SNUIPP avait fait une proposition alternative au DASEN qui a été refusée (voir ci-dessous). En ce qui concerne les postes d’adjoints, 23 postes restent vacants en maternelle et 44 en élémentaire sur le département. On décompte 118 postes fractionnés à 100%, 35 postes fractionnés à 75%, 56 à 50 % (tous ces postes de décharge sont attribués à Titre Provisoire).

Ci-dessous, notre première analyse :

Ce que nous déploronsLes conséquencesLes marges de manœuvre que le DASEN aurait pu ou peut se donner
La circulaire des temps partiels a été publiée trop tard par le DASENTrès peu de parution de postes en phase principale du mouvement.Des associations non reconduites Faire paraître la circulaire temps partiel dans les temps pour donner la possibilité aux collègues qui le souhaitaient de faire leur demande pour parution en phase principale de leur complément de service, même avant les annonces des mairies du choix de fonctionnement en terme de rythmes. La direction académique s’est montrée attentive à notre demande d’accorder exceptionnellement des bonifications en phase d’ajustement pour les personnels qui auraient pu bénéficier des bonifications de reconduction en phase principale sur des postes fractionnés associés à l’identique et obtenu l’année précédente en phase principale.
250 postes bloqués pour les PES/M2Un mouvement bloqué pour les titulaires :

- les mutations spontanées vont être très difficiles

- les personnels touchés par une mesure de carte scolaire ne sont pas sûrs de retrouver 1 poste au plus près de leur école d’origine

- les personnels de retour de congés parentaux sont encore moins assurés de retrouver le poste occupé précédemment ou un poste proche. (rappel : pour bénéficier de la bonification, les personnels concernés devront faire figurer, au rang où ils le souhaitent, et dans l’ordre suivant, des vœux dans l’école d’origine, la commune puis la circonscription ; la bonification n’intervenant qu’à partir du vœu dans l’école d’origine : donc à faire figurer même si le poste est bloqué !).

- Certains secteurs n’ont aucun poste vacant

- Certains secteurs en milieu urbain et facilement accessible en voient plusieurs bloqués

- Quelques écoles inaccessibles : les 2 postes vacants voire 3 sont bloqués
Le SNUIPP a proposé, dès les congés de février, une alternative qui n’a pas été retenue par le DASEN : reproduire à l’identique le dispositif actuel (PES en complément de temps partiel à ¾ temps et M2 à 100% sur 12 semaines ou à 50% sur 24 semaines).
Les PES et les M2 vont être associés et en charge d’une classeCes personnels par manque de formation, pourront se trouver en difficultés pour assumer cette responsabilité conjointe de classe.Les libérer des 36 heures d’APC pour du temps de concertation et de préparation (entre eux) avec des conseillers pédagogiques, serait une première aide urgente à leur apporter.
Les postes d’IRMA sont réservés aux M2 avec des décharges de PEMF qui passent de ¼ à 1/3.Même si la logique peut se comprendre, il aurait fallu en informer à minima les IRMA en poste.En tout état de cause, leur situation doit être examinée de manière attentive.Aucune information transmise officiellement !
La date de fermeture du serveur a été avancée au 10 avril dans un rectificatif envoyé le 3 avril.Certains collègues attendent le dernier jour pour modifier et finaliser leurs vœux.Chaque année la fermeture du serveur est repoussée. L’avancée d’un jour constitue une première qui diminue encore plus un délai déjà très court pour faire son mouvement.

Le SNUipp/FSU 69 ne peut donc se contenter de la situation actuelle sous prétexte d’ une année de "transition"...

Nous nous adressons immédiatement au Directeur Académique pour lui demander de revenir sur un certain nombre de postes bloqués entravant le bon fonctionnement du mouvement et mettant en difficulté des équipes et des collègues.

 

59 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.