www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : AVS, AESH 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 mai 2013

AVS mutualisés : vers une baisse des heures d’accompagnement par élève ?

La MDPH commence à envoyer des notifications d’accompagnement mutualisées, sans indications horaires. Sur le papier, cela devrait permettre aux écoles une plus grande souplesse dans la définition de l’accompagnement des élèves handicapés pour être aux plus près des besoins.

Mais dans le champ du handicap, le fossé est grand entre les textes souvent plein de bonnes intentions et la réalité beaucoup « moins bienveillante » pour les élèves.

« Les compensations humaines » se sont transformées en contrats aidés, au turn-over organisé. La qualité de l’accompagnement s’en ressent. Les collègues EVS ou AVS ne sont pas responsables de cette situation. Les explications sont simples : aucune formation n’est proposée, les contrats sont trop courts pour permettre d’accumuler de l’expérience, les conditions de travail et de salaire empêchent les mises en projet des collègues. L’autre problème récurrent est la fragilité du dispositif d’accompagnement. Celui-ci s’appuie trop sur les contrats aidés qui dépendent de la Préfecture. Lorsque celle-ci réduit les crédits, les postes d’EVS viennent à manquer et les notifications de la MDPH ne sont plus respectées. Ensuite, les personnels qui gèrent le dispositif sont trop peu nombreux à la cellule AVSi comme au lycée Ampère pour faire face aux incessantes modifications des règles de gestion des contrats. Résultat : les délais de gestion s’allongent et à nouveau les notifications de la MDPH ne sont pas honorées. Ces années de bricolage tendent plus à dégrader la situation qu’à l’améliorer. La Direction Académique se contente de « gérer » les crises de recrutement bon an mal an. Aucun travail commun n’est pour l’instant engagé.

Dans ce contexte, la mise en place des aides mutualisées suscite des inquiétudes. Premièrement, les écoles ne peuvent pas perdre des heures d’accompagnement à situation égale sous couvert de « mutualisation ». Là est le souci majeur.

Pour l’instant, la direction académique n’a pas donné officiellement les règles d’implantation des postes. Le SNUipp-FSU sera très vigilent sur ce point. Des rumeurs courent. Le temps de travail des EVS passerait de 20h à 24h. Nous avons demandé officiellement un Groupe de Travail avec la direction académique sur la question des contrats aidés. Il devrait avoir lieu en mai, dans les temps, pour obtenir des garanties pour la rentrée scolaire.

 

6 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.