www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Formation et entrée dans le métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 mai 2013

La formation au métier d’enseignant vue par les étudiants de master

Afin de préparer au mieux le conseil d’école de l’IUFM, la FSU a lancé mi-avril une vaste enquête auprès des étudiants de Lyon1 en master "enseignement". L’objectif des représentants étudiants FSU était de faire remonter les attentes de leurs collègues auprès de l’institution et de défendre une formation de qualité en cette année de refondation et de création des ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education).

Nous avons proposé aux étudiants de donner leur avis sur la formation proposée par l’IUFM et plus particulièrement, l’organisation pédagogique, les stages, la préparation au CRPE, le contenu des cours, le mémoire de recherche et d’exprimer leurs attentes quant à leur future formation continue.

Les retours ont été nombreux. Voici les résultats de cette enquête dans les grandes lignes. Vous trouverez une analyse plus détaillée dans le document ci-dessous.

PDF - 70.2 ko
synthese enquete master 2013

Elle s’appuie sur 85 réponses dont 62% de Master 2 et 38% de Master 1.

La formation est considérée comme enrichissante à 65%. Les étudiants sont satisfaits de leurs formateurs dans la très grande majorité même si certains ressentent une certaine démotivation.

Les non admissibles déplorent le fait qu’ils n’aient pas accès aux stages en responsabilité. Et les admissibles voudraient un 3ème stage ou des stages plus longs : 2 semaines sont insuffisantes, ils ne sont pas assez confrontés à la réalité du métier.

Ils souhaiteraient des cours qui permettent un retour sur la pratique. Les étudiants ont l’impression de “survoler” les choses. Il y a une trop grande diversité des contenus et de disciplines abordés. Ils trouvent la formation enrichissante pour les connaissances théoriques et la culture mais trop restreinte au niveau des connaissances pratiques nécessaires pour aborder leur futur métier (élaborer une séquence, gestion de classe). Ils souhaiteraient aussi plus de didactique et de psychologie de l’enfant.

Ils réclament l’apport de gens qui ont de l’expérience dans le métier. Ils plébiscitent la participation des PEMF à la formation. Ils n’ont pas la sensation d’une réelle formation en alternance. Ils trouvent qu’il y a trop d’examens, d’évaluations au détriment du réflexif. Ils se plaignent majoritairement des cours de SHS (Sciences Humaines et Sociales) et de LCE (Langues et Cultures étrangères).

Même s’ils sont nombreux à être très satisfaits de la qualité de la préparation aux oraux, ils demandent à ce que l’administration s’interroge sur les moyens de faire progresser les étudiants qui sont en difficulté.

Le master est plus axé sur la préparation au concours et la validation du master qu’au métier d’enseignant. Ils soulignent l’intérêt des “petites classes” (vingtaine d’étudiants) pour favoriser les échanges. Il n’en reste pas moins que 62% des étudiants ne sont pas satisfaits de la maquette du master.

Espérons que les préoccupations des étudiants seront prises en compte lors de l’élaboration de la future maquette du master "enseignement". Le directeur de l’IUFM, à qui nous avons adressé la synthèse, se propose d’ores et déjà de rencontrer les représentants de la FSU et les délégués de classe pour en discuter et pouvoir utiliser cette analyse dans l’élaboration de la maquette en cours.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.