www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Formation et entrée dans le métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 septembre 2014

La rentrée des PES dans le Rhône

Ils sont un peu plus de 600 stagiaires issus des 2 concours 2014 « exceptionnel » et « rénové » à être affectés sur notre département. Certains sont à plein temps et d’autres à mi-temps avec des formations différentes.

Notre département est un des rares à commencer cette rentrée en faisant le plein de stagiaires. Tous les postes publiés en décembre par le ministère ont été pourvus. Il manquait cependant à l’issue des admissions de la session exceptionnelle une dizaine de lauréats. Finalement, le ministère a accepté, à la demande du SNUipp, que les postes non pourvus soient basculés sur le concours rénové. Le Rhône a pu ainsi ouvrir 27 listes complémentaires qui seront considérées comme des stagiaires alternants dès la rentrée. Seuls 2 PES se retrouvent victime de carte scolaire et ont un changement d’affectation dans une école proche de leur école victime de fermeture. 4 PES sont en renouvellement à mi-temps dans une classe, 1 a été licencié à l’issue de son année de renouvellement et on compte une démission.

A la CAPD de rentrée, nous avons eu confirmation que 295 PES étaient affectés à temps plein sur des postes hors zone prioritaire. Ils bénéficieront de 120H de formation dont 10 jours (5 fois 2 jours) sur temps élèves. Le responsable du bureau des remplaçants nous a annoncé que le même brigade effectuerait les 5 remplacements. Ces collègues commencent à l’échelon 3. Certains (11) sont sur le grill car ils n’ont pas validé leur master 2 à cause du TOEIC (diplôme en langue équivalent au CLES) que l’université LYON1 réclame pour valider leur master alors qu’il n’est pas exigible pour la titularisation ... Nous avons pu négocier au niveau national qu’on accorde à ces étudiants un délai jusqu’au 1er novembre pour repasser cet examen.

A ces 295 PES se rajoutent 317 stagiaires alternants affectés à mi-temps dans une ou deux classes et formés le reste du temps à l’ESPE. Ils commencent quant à eux à l’échelon 1. Mais déjà des problèmes se posent. Beaucoup (près de 50%) ne sont pas des M1 MEEF sortant. Ils possèdent déjà un master ou en sont dispensés. La circulaire du 18 juin 2014 demande aux ESPE de proposer des parcours adaptés aux divers profils des stagiaires et listent tous les cas de figures. Pourtant, rien n’est clair en ce début d’année scolaire, les étudiants s’interrogent : devront-ils refaire un mémoire ? aura-t-il la même forme selon les cursus antérieurs ? auront-ils des équivalences pour certains crédits ? doivent-ils s’inscrire en DU ou en master ? ... Toutes ces questions trouveront une réponse lors de la commission académique qui doit se réunir le 9 septembre. En effet, c’est le rôle de cette commission, présidée par la Rectrice, de définir le parcours de formation des lauréats du concours rénové.

Nous avons donc un peu plus de 600 PES à accompagner. Les 96 PEMF du Rhône vont être débordés ... 6 stagiaires en moyenne à « visiter », des groupes d’analyse de la pratique, de l’aide à la préparation de classe, de la PRAC ... Et on n’a pas abordé l’accompagnement sous forme de PRAC des étudiants en M1 MEEF qui va aussi échoir aux PEMF même si les MAT (Maîtres d’Accueil Temporaires) vont être recrutés massivement pour les accueillir en stage d’observation.

Nous ne reviendrons pas sur les difficultés qu’a engendrées la réforme des rythmes à former des associations de temps partiels compatibles avec d’une part des mi-temps et d’autre part le calendrier de la formation que se partage les 4 universités de l’ESPE de Lyon ...

 

42 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.