www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 décembre 2014

Rythmes scolaires : déclaration du SNUipp/FSU 69

Vous trouverez ci-dessous la déclaration préalable du SNUipp/FSU 69 lors du comité de suivi de la réforme des rythmes scolaire du 15/12/14

Déclaration du SNUipp-FSU 69 au comité de suivi des rythmes scolaires du 15 décembre 2014

Depuis 2 ans, le SNUipp/FSU 69 participe à toutes les instances et alerte sur le découragement des collègues qui s’est transformé en exaspération avec la non prise en compte des vraies priorités à accorder au primaire que sont, à leurs yeux, les conditions d’apprentissage des élèves et les conditions de travail des enseignants.

Le SNUipp/FSU 69 se doit de formuler le même constat aujourd’hui. Quatre mois après la rentrée et la généralisation de la réforme des rythmes, force est de constater qu’elle ne se traduit pas par une amélioration pour nos élèves contrairement à ce que prétendent les discours provocateurs du ministère. Par contre, elle pèse bien sur nos conditions de travail : trajets supplémentaires, temps de présence accru dans les écoles, contraintes sur nos temps de service, empêchement d’utiliser sa salle de classe, nouvelles pressions hiérarchiques sur l’organisation des entrées, sorties et/ou récréations. Dans les écoles maternelles, la réorganisation du travail des ATSEM induit par ces nouveaux rythmes, limite leur temps d’intervention dans les classes, auprès des élèves et désorganise le fonctionnement des écoles, adapté au rythme des jeunes enfants. Et que dire du départ accru d’élèves vers le privé dans certains secteurs où la concurrence était déjà un problème... L’école publique ne méritait pas une telle contre-publicité !

Comme on pouvait le craindre, les inégalités territoriales s’aggravent. Si, dans certaines communes du département, les organisations retenues peuvent avoir un certain intérêt, dans de nombreux cas, la règle est celle d’un bricolage a minima. Nous ne siégeons pas pour privilégier telle ou telle organisation. Pour nous ce débat n’a plus de sens : cette réforme est un échec, tout le monde doit en prendre conscience, elle n’aura aucune incidence sur la réussite des élèves.

La première période a montré que la priorité au primaire attendue et la refondation annoncée n’avaient pas d’effet dans notre département. Aucune création de poste permettant une inversion de la moyenne d’élèves dans les classes, pas d’augmentation du taux de scolarisation des deux ans, pas de développement des RASED, aucune formation continue digne de ce nom et pourtant tellement nécessaire vu l’évolution de notre métier et les besoins particuliers de nos élèves.

La réalité pour nos collègues, ce sont des salaires insuffisants au regard de leur implication dans la réussite de leurs élèves et des exigences institutionnelles, une dégradation de leurs conditions de travail, une formation continue aujourd’hui disparue, une pression administrative renforcée quand on leur promet une simplification...

Vous l’avez compris, les enseignants ne s’empareront pas de cette réforme car elle s’est construite sans eux. Au final elle dégrade leurs conditions de travail, sans impact sur la réussite des élèves. Le SNUipp/FSU continuera de demander l’abandon de cette réforme néfaste pour construire avec les professionnels de l’éducation que sont nos collègues, une vraie réforme du temps scolaire qui ne soit pas uniquement tributaire du périscolaire.

Parallèlement, nous ne pouvons pas nous contenter de ce constat d’échec. Le SNUipp/FSU porte plus que jamais l’exigence d’une transformation de l’école. Dans le Rhône, il est urgent de ne plus perdre de temps sur des sujets annexes, et de réellement demander tous ensemble des moyens pour notre département, totalement sinistré en terme de seuils par rapport à l’ensemble du territoire.

Demandons un plan de rattrapage immédiatement afin de pouvoir faire baisser le nombre d’élèves par classe, et que la réussite de tous les élèves ne soit pas juste une belle phrase dans les publications de l’administration mais que l’on donne enfin aux enseignants les moyens de transformer l’école. Notre travail et nos multiples réunions auront ainsi un intérêt pour l’Ecole après tous ces mois perdus à ergoter sur les rythmes.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.