www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Interventions du SNUipp 69 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 mars 2015

La goutte d’eau du 13 mars

Nous avions l’année dernière mis en place une chronique hebdomadaire mettant en lumière certaines pratiques irrespectueuses voire malveillantes de certains IEN, parfois de la Direction académique.

Il apparaît aujourd’hui, au vu des nombreux retours des collègues, que la situation, loin de s’améliorer, continue à se dégrader et à rendre de plus en plus difficile l’exercice de notre métier !

C’est pourquoi nous relançons notre « goutte d’eau », et vous sollicitons pour nous faire remonter toute situation qui vous semble abusive de la part de notre hiérarchie.

JPEG - 101.9 ko

13 mars : mouvement : une nouvelle vague de postes profilés, hors barèmes...

Il y a 2 ans nous dénoncions la fin d’un mouvement équitable et transparent avec la mise en place des postes de direction totalement déchargés hors barème (suite à un entretien). Cette année, l’IA étend ce dispositif à toutes les directions en REP +. Cerise sur le gâteau : vous ne pouvez demander que 5 directions en les classant aux 5 premiers rangs de votre mouvement, sinon c’est un vrai manque de motivation de votre part ! Et pour s’assurer que vous êtes vraiment motivé, il faudra remplir un dossier de candidature de 5 pages précisant vos expériences professionnelles, vos parcours de formation... Et attention, si vous ne le remplissez pas assez bien, l’aventure s’arrêtera là et vous ne serez pas convoqué à l’entretien. Cette nouvelle modalité de dossier à remplir a certainement pour but de vous habituer aux demandes récurrentes et inutiles de l’administration auxquelles vous aurez à faire face si vous allez au bout de ce processus de recrutement... Ensuite, vous ne râlerez plus pour remplir les tableaux excels et autres enquêtes tout au long de l’année... C’était ça la priorité pour l’école ?

6 mars : vogue ma galère sur M@gistère...

Allez, j’y vais… Au moins pour voir… Il y aura peut-être quand même 2 ou 3 trucs intéressants qui sait ? 1ère connexion 3 mois et 5 mails à mon CPC plus tard, le temps de trouver : où se connecter, avec quels identifiant et mot de passe, avec quel navigateur internet, si le serveur fonctionne…ou pas !

Et là c’est l’effarement… Je suis effarée par le fait de n’avoir accès qu’à un seul module de formation : « se former à Magistère », et pas à toutes les formations préparées et proposées par les formateurs des différents départements…ne serait-ce que du Rhône… Je suis effarée du discours que j’entends, diapositive après diapositive, sur l’importance de mon engagement et de ma motivation dans ce processus de « formation »… Je suis effarée que 3 heures de mes 18h de formation soient obligatoirement destinées à me former à ne plus être formées… Enfin je suis effarée et en colère, après plus d’1h sur mon ordinateur (temps estimé pour suivre ce module) en ayant visionné toutes les diapositives et suivi les instructions, de découvrir que seulement 18% de mon parcours avait été validé !

A l’heure où le Ministère engage une grande réflexion sur l’évaluation, on m’attribue pourtant une note au quiz « Ce que je dois retenir de M@gistère » que je suis obligée de remplir… Alors que Monsieur M@gistère m’explique longuement que ce type de formation est plus souple, plus adapté à chacun et évite donc les longueurs de la formation en collectif… il apparaît que pour valider 100% de ma « formation », je suis pourtant obligée, même si cela m’est inutile de poster un message sur le forum, de donner mon avis sur cette « formation », de consulter le glossaire, de déposer une contribution audio, de poser une question à mes formateurs, de mettre à jour mon profil, d’utiliser mon portfolio, de faire une contribution dans l’espace mutualisation, de participer à une classe virtuelle…

STOP !! L’heure est déjà plus qu’écoulée, et j’ai une classe à préparer. C’est cela une « formation » plus libre et mieux adaptée aux besoins de chacun ? J’y vois plutôt un protocole déshumanisé, qui valide des pourcentages et coche des tâches effectuées, vidées de sens. Le développement des outils numériques dans notre métier, bien sûr, mais pas comme prétexte à une formation au rabais.

En cas de pressions au sujet de votre participation à M@gistère, ne pas hésiter à nous contacter !

27 février

Commençons cette semaine par un bon nombre de collègues qui nous contactent suite à leur inspection qu’ils jugent injuste et très éloignée des missions de formation qu’elle est censée avoir. Des inspections « surprises », des entretiens à sens unique où l’enseignant ne semble pas avoir de droit de réponse, des rapports non-conformes ou encore des notes minimales malgré un rapport positif…parfois en dessous du correctif de note qui se serait appliqué lors des promotions vu le retard pris dans les inspections !

Certes , le référentiel métier des IEN promeut le pilotage et le management, certes les conditions d’exercice des IEN dans le Rhône sont difficiles, mais cela n’excuse pas le comportement de certains d’entre eux.

Si l’inspection a peu à voir avec un temps de formation et d’échange sur le métier, mais est vécu le plus souvent comme une épreuve, où tout le travail fourni au quotidien peut être remis en cause en quelques minutes, si le fait d’être honnête sur ses difficultés, ses envies de reconversion ou ses projets professionnels peut constituer des éléments à charge contre les enseignants suspectés d’en faire le moins possible…il ne faut pas s’étonner de la lassitude et du fatalisme qui s’installe dans le métier.

La bienveillance demandée par les IEN aux enseignants vis-à-vis de leurs élèves fait à tout le moins sourire et renvoie à un "faites ce que je dis mais pas ce que je fais" sidérant pour des pédagogues.

 

18 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.