www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 juin 2015

Compte-rendu audience Vénissieux à l’IA du 8 juin

Suite au rassemblement de parents et d’enseignants de Vénissieux qui a eu lieu le 12 mai où les 2 IEN ne se sont pas rendus disponibles pour nous recevoir, nous avions demandé une audience à l’Inspection académique.

Une délégation de parents et d’enseignants, ainsi que l’adjointe à l’éducation de la ville de Vénissieux, Mme Callut, a été reçue ce lundi 8 juin par Mr Capdepont, IA adjoint et Mme Millat IEN adjointe pour aborder les difficultés de remplacements ainsi que la modification des deux circonscriptions de Vénissieux.

Nous avons rappelé l’année catastrophique qui s’achève au niveau des non remplacements dans les écoles de Vénissieux, territoire largement classé en éducation prioritaire, et les conséquences sur les élèves qui ont perdu beaucoup de temps d’enseignement et les équipes qui ont du faire face à des classes surchargées. Nous rappelons également que nous faisons tous les ans un gros travail sur la régularité de la scolarité de certains élèves dans ces écoles, pour lutter contre l’absentéisme. Cela perd évidemment beaucoup de son sens lorsque les enseignants absents ne sont pas remplacés…

L’administration a reconnu que la situation était totalement insatisfaisante et que malgré le recrutement de 101 contractuels cette année, elle n’avait pu faire face, le vivier de recrutement étant épuisé. La brigade de remplaçants sera abondée de nouveau l’année prochaine (déjà 20 postes supplémentaires l’année dernière)… mais il y a tout de même peu de chance que cela suffise à régler le problème.

Les parents d’élèves ont soulevé le problème de communication avec l’administration de l’éducation nationale qui s’est dégradée cette année particulièrement : peu d’informations, lettres restées sans réponses, demandes d’audiences refusées… Quand les parents ne sont pas présents, ils sont qualifiés de démissionnaires et quand ils se manifestent, ils ne sont pas considérés comme des interlocuteurs… M. Capdepont reconnaît qu’il y a une marge de progrès dans ce domaine…

Il a été noté par les enseignants et les parents d’élèves le peu de différence en termes d’effectifs entre l’école prioritaire et celle qui ne l’est pas. Les parents d’élèves de l’école en REP sont étonnés que ce dispositif ne permette pas d’obtenir un enseignant supplémentaire. Finalement la plus value entre zone diff et REP est minime (baisse des effectifs en maternelle). De même, il n’y aurait aucun budget pour co financer de petites actions au sein des écoles pour en améliorer le fonctionnement et le bien être des élèves (ex 1600 € demandés sur 2 ans …)

Enfin, nous évoquons la situation des écoles qui changent de circonscription en toute fin d’année, sans information ni discussion préalable avec les personnels concernés ni les familles, et les problèmes que cela va engendrer au niveau des RASED et autres postes partagés sur les écoles. L’administration reconnaît que cette précipitation aura des conséquences négatives sur le suivi des élèves et de leurs familles et l’organisation des équipes. Notre demande de moratoire est notée et sera étudiée…

Au CTSD du 11 juin pourtant, l’Inspecteur d’académie n’avait toujours pas pris de décisions…il serait tout de même grand temps d’avoir des réponses !

 

9 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.