www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
25 septembre 2015

Venissieux : les dysfonctionnements s’accumulent

En cette rentrée, les dysfonctionnements s’accumulent à Venissieux. Réduction du temps en classe pour les ATSEM. Classes surchargées à cause de périmètre flottants. Allégement REP+ complètement imposé aux équipes. Rased déstabilisés par les changements de circonscription.

Allègement REP + : ça dysfonctionne !

Ce temps de concertation et de formation a suscité beaucoup d’espoir de la part des enseignants de l’éducation prioritaire, mais cette dynamique semble déjà s’émousser au vu des premières expériences vécues ces dernières semaines. En effet, sur Vénissieux, personne ne nous a interrogés sur nos besoins, tout a été imposé et le calendrier n’a pas été anticipé et a dû être élaboré à la va-vite par les seuls coordonateurs REP. Les collègues qui ont été déchargés sur les premières semaines ont su le vendredi pour le lundi qu’ils devaient laisser leur classe 4 demi-journées dans la semaine avec parfois jusqu’à 4 remplaçants différents dans des classes où l’organisation se met seulement en place. Cela a mis en difficulté les titulaires qui ont passé beaucoup de temps à préparer des séances clés en main et les remplaçants qui débarquent dans des classes où le cadre n’est pas encore suffisamment installé. On ne parle même pas du 3ème remplaçant de la semaine qui a dû gérer la classe le vendredi après-midi… Si l’on met de côté ces difficultés d’organisation, reste le problème du thème imposé des concertations. Sur nos 18 demi-journées, 4 ont déjà (ou seront bientôt) consacrées à l’évaluation : d’abord entre collègues de même niveau, puis du même cycle, puis du même cycle mais d’écoles différentes… A la fin de la semaine, on a comme une impression de tourner en rond !

Dans les autres REP + du département, les collègues ont pu définir leurs besoins et les directeurs ont participé au calendrier. Ce qui a été possible ailleurs doit l’être à Vénissieux. Il est temps que les IEN de Vénissieux fassent confiance aux équipes !

Vers la fin des périmètres à Vénissieux : des classes surchargées

Pour éviter des ouvertures de rentrée, la mairie a bloqué des inscriptions dans certaines écoles en orientant les familles vers d’autres écoles. Oui, mais fin septembre, ces écoles qui n’ont pas eu de création se trouvent déjà au dessus des seuils, rendant difficiles les conditions d’accueil des élèves dans les classes.

Quand on approche des 30 élèves en élémentaires et quand on les dépasse en maternelle, on a du mal à concevoir le côté prioritaire de l’éducation !

Des ATSEM moins souvent en classe

Les horaires des ATSEM ont été modifiés pour qu’elles aient plus de temps pour le ménage, donc leur temps de présence en classe se trouve diminué. Par ailleurs, le principe d’un ATSEM par classe ne se vérifie que sur le papier puisque dans les faits, ceux qui sont à temps partiel ne sont pas complétés et ceux qui sont absents ne sont pas toujours remplacés. Dans des classes déjà chargées, cela bouleverse l’organisation pédagogique et cette situation crée des conflits au sein des équipes.

Les enseignants sont conscients du contexte de baisse des dotations aux collectivités décidée par le gouvernement et du coût pour les communes de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Mais il n’en reste pas moins qu’ils sont légitimes à réclamer aux municipalités un maintien des conditions d’apprentissage pour les élèves et des conditions de travail pour les enseignants.

Des RASED déstabilisés par les changements de circonscriptions

Pour les écoles qui ont changé de circonscription, les RASED peinent à se mettre en place et dans certaines écoles, les prises en charge des élèves pourtant déjà signalés en juin n’ont pas débuté. La passation des dossiers semble difficile et certains RASED ne sont pas complets. La réunion de directeurs avec les RASED est seulement prévue pour le mois de novembre !

Ce sont encore les élèves les plus en difficultés qui pâtissent des décisions prises dans l’urgence par l’administration.

 

24 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.