www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 décembre 2015

SEGPA : tripatouillage à l’horizon … 2016

Suite au groupe de réflexion SEGPA qui s’est tenu le 24 novembre dernier, le SNUipp-FSU69 a été reçu en audience ce lundi 7 décembre. Nous nous sommes d’abord étonnés d’apprendre tardivement la création de ce groupe de réflexion dont la désignation des membres nous échappe par ailleurs.

Nous pensons surtout que ce groupe était un prétexte pour avaliser un dispositif déjà élaboré par l’administration, à savoir le plafonnement des 6ème SEGPA à 8 élèves et l’inclusion massive de ces élèves en 6ème ordinaire.

Les PE enseignant en SEGPA seraient ainsi mobilisés dans ces 6ème inclusives dans le cadre de co-animation ou d’intervention dans des groupes de besoin. L’objectif de ce dispositif serait de mettre en place le nouveau cycle 3 conjointement avec la réforme du collège. Il faut d’ores et déjà faire le constat que ce dispositif ne se ferait forcément que dans les collèges avec des SEGPA. D’autre part, on peut s’interroger sur l’utilité de remettre en cause une structure qui vient d’être confortée dans son fonctionnement par la circulaire ministérielle du 28 octobre 2015.

On peut s’interroger par ailleurs sur le devenir, autant des élèves qui auraient du être pré-orienté en 6ème SEGPA que ceux inscrits en 6ème SEGPA mais inclus la plupart du temps en ordinaire. L’administration reconnait une moyenne de 12 élèves orientés en 6ème SEGPA en 2015, soit 4 de plus que ce qui est prévu pour la prochaine rentrée.

A l’échelle de la Direction Académique et de ses 30 structures, ce serait donc pas moins de 120 élèves qui ne trouveraient pas leur place en SEGPA. Dans ces conditions, la possibilité d’une passerelle entre ULIS école et 5ème SEGPA interpelle également dans ce dispositif expérimental. Cela valide-t-il officieusement un redoublement, en contradiction avec les directives ministérielles ?

A l’heure où l’inclusion est de plus en plus problématique dans les classes des écoles et des collèges, à l’heure où les équipes enseignantes se retrouvent démunies devant des situations dramatiques, à l’heure où les CHS-CT sont de plus en plus saisis par des collègues mis en porte-à-faux par des injonctions paradoxales, il parait pour le moins hasardeux d’augmenter ainsi le nombre d’élèves en inclusion.

Si l’IA-DASEN affirme que les moyens seront maintenus cette année, on peut aussi s’interroger sur la pérennité des moyens pour les années suivantes. L’administration qui sait se faire comptable pour certaines échéances pourrait retirer des postes de PE au regard des effectifs des 6ème SEGPA. Un certain nombre de questions restent à ce jour sans réponse et nourrissent des inquiétudes légitimes. Il parait opportun d’informer et de mobiliser les collègues au plus tôt pour éviter un fait accompli qui pourrait être fort dommageable.

 

83 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.