www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 janvier 2016

Règles du mouvement : avec le SNUipp, je reste déterminé !

Un groupe de travail se tenait ce jeudi 17/12 sur les règles du mouvement. Le document préparatoire que nous a transmis l’administration était réellement inquiétant, avec en particulier le projet de supprimer la seconde phase informatisée du mouvement.

Cependant, nous nous félicitons que cette fois ci, le groupe travail portait bien son nom et n’était pas uniquement une séance de présentation d’un projet déjà ficelé… L’administration était à l’écoute il nous semble, et a pris en compte nos remarques, nos propositions et nos oppositions. Les représentants du personnel SNUipp et SNUDI-FO ont travaillé ensemble lors de ce groupe de travail pour défendre les règles de transparence et d’équité du mouvement intra départemental.

Nous resterons vigilants afin que l’IA prenne ses décisions en respectant les débats de ce groupe de travail lors de la prochaine CAPD et afin d’assurer un mouvement équitable et transparent à l’ensemble des personnels du département que nous tiendrons informés de l’évolution de ce dossier.

Vous trouverez ci-dessous les principales mesures débattues. En attendant l’arbitrage de l’Inspecteur d’académie fin janvier… Nous n’indiquons dans ce tableau que les nouveautés qui pourraient voir le jour lors du mouvement 2016. Nous avons bien entendu rappelé notre forte opposition concernant les postes de direction profilés et tous les classements de collègues hors barème, via des commissions.

JPEG - 8.6 ko
Propositions de l’administrationRemarques/Propositions du SNUipp/FSUDécision lors du groupe de travail
Fin de la seconde phase informatisée remplacée par une phase d’ajustement manuelle du 6 au 24 juin.Si l’on admet que le mouvement n’est pas totalement satisfaisant car trop de collègues ne connaissent leur affectation que tardivement durant l’été, nous pensons au contraire qu’il faut renforcer la première phase informatisée en injectant un maximum de postes (temps partiels). De même, nous pouvons envisager de demander aux collègues de faire plus de vœux en seconde phase et de les élargir pour permettre à un plus grand nombre d’être affecté fin juin, mais pas de les obliger à demander tout le département et à traiter manuellement leurs demandes.L’administration a bien noté le refus de l’ensemble des organisations syndicales pour ce nouveau dispositif. A priori nous resterions sur 2 mouvements informatisés avec un aménagement du second mouvement afin de pouvoir affecter un maximum de personnels dès cette phase. C’est l’inspecteur académique qui prendra la décision définitive.
Il n’y aurait plus de bonification de 400 points pour les collègues qui auraient pris un congé parental après le 1er septembre 2014. Même chose pour les collègues qui auraient enchainé plusieurs congés parentaux pour des enfants différents.Pour le SNUipp, il n’est pas possible de changer les règles en cours de route. Les collègues ont fait le choix de partir en congé parental sous certaines conditions, notamment celle de bénéficier de 400 points pour retrouver leur poste ou un poste équivalent. Le SNUipp a toujours défendu le droit des personnels à prendre un congé parental. La bonification au mouvement pour les collègues qui perdent leur poste suite à un congé parental est une très bonne mesure qui permet aux collègues de retrouver un poste équivalent à celui qu’ils ont perdu.L’administration nous indique que c’est une volonté de réduire le nombre de congés parentaux qui sont en forte augmentation. Cet argument ne nous semble pas entendable. L’Inspecteur Académique tranchera également ce point plus tard.
L’extension du profilage aux postes d’animateurs TICE et aux postes fléchés langues.Le SNUipp rappelle son opposition à ce type de nomination arbitraire qui fait reculer le travail paritaire. L’administration ne peut pas déplorer une surcharge de travail lié au traitement des opérations de mouvement et continuer à multiplier les commissions de recrutement.Il n’y aura finalement pas de profilage pour les postes TICE. Pour les postes fléchés langues l’administration souhaitait que la commission classe les candidats. Ils entendent notre argument sur la nécessité de laisser le barème départager les collègues. Mais rien n’est acté pour le moment.
La restriction des bonifications REP et REP+ aux enseignants en poste sur la même école.Cette mesure exclurait les collègues à titre provisoire depuis plusieurs années en éducation prioritaire mais sur des postes fractionnés ou des écoles différentes ou encore des postes stables mais à TP comme les postes de remplaçant de PDMQDC. Encore une mesure en défaveur de la stabilité des équipes en REP et REP+ qui en manque cruellement.L’administration annonce que déjà l’an dernier cela aurait dû être le cas car ils souhaitaient que cette bonification soit pour une stabilité au sein d’une école… L’administration semble attachée à ce que les règles changent réellement cette année dans cette direction. Nous sommes opposés à cette mesure injuste et pour que les règles ne changent pas chaque année. A suivre…
Barème de base A l’AGS, s’ajouterait 0.5 point par enfant de moins de 16 ans. Pour le SNUipp cette mesure est injuste et inefficace. Pourquoi avantager des collègues avec des enfants pour changer de poste ? Prendre une direction ou un poste RASED par exemple ? Quel lien entre les projets professionnels et sa vie personnelle ? Pourquoi pénaliser des personnels qui ne veulent ou ne peuvent pas avoir d’enfants ? De plus, chaque nouvelle bonification est source de nouvelles erreurs de calcul de barème.L’administration semble entendre notre opposition même si elle argumente que cette mesure est proposée dans l’intérêt des personnels, et pour meilleure gestion des ressources humaines. Nous leur avons rappelé que cette meilleure gestion des situations familiales passait pour nous par la gestion des temps partiels et des congés parentaux plutôt que par une bonification au mouvement.

Le SNUipp/FSU 69 et le SNUDI-FO ont également demandé de faire évoluer la règle sur les directions restées vacantes à la fin du premier mouvement. Elles pourront être pourvues à titre définitif lors de la seconde phase. L’administration soutient cette proposition.

 

24 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.