www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Mouvement et Permutations 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 janvier 2016

Mouvement 2016 : les règles suite à la CAPD du 27/01

Ce 27 janvier se déroulait la CAPD concernant les règles du mouvement 2016. Le premier projet proposé par l’Inspection Académique était très inquiétant avec notamment la suppression annoncée de la seconde phase informatisée du mouvement. D’autres mesures défavorables aux personnels étaient également proposées. Faisons le point !

Ci-dessous vous trouverez les informations les plus importantes pour le mouvement 2016.

JPEG - 169.3 ko

Vous verrez que globalement, le projet était très inquiétant mais nous avons pu faire reculer l’administration sur la majorité des points, grâce à un travail conjoint avec le SNUDI-FO qui montre que l’unité syndicale est efficace (9 élus sur 10 à défendre les mêmes propositions) et continuera d’être une volonté d’action forte pour le SNUipp-FSU 69. Il n’a malheureusement pas été possible de travailler sur de nombreux points avec le SGEN-CFDT (favorable aux nominations hors barème par exemple) et nous le regrettons.

1 ou 2 phases de mouvement en 2016 ?

Après une forte opposition sur le projet présenté par l’administration, il y aura finalement bien 2 phases informatisées pour le mouvement 2016. L’administration souhaitait absolument inventer un autre système, manuel, qui allait être très difficilement contrôlable par les élus du personnel et sans aucun intérêt pour les personnels.

Si l’administration a accepté de maintenir une seconde phase informatisée, elle impose néanmoins aux collègues de faire figurer lors de cette seconde phase, 2 vœux géographiques larges qui engloberont tous les postes disponibles. Il sera donc d’autant plus important de bien faire son premier mouvement, d’utiliser un maximum de vœux en seconde phase…

Nous détaillerons prochainement nos conseils pour réaliser correctement son mouvement. Permanences, réunions, site internet dédié…nous vous donnerons tous les informations utiles.

Fin de la bonification REP/REP + si j’ai changé d’école ?

Le projet de l’administration prévoyait la fin de la bonification REP ou REP+ en cas de changement d’école, même si les collègues restaient dans une école classée REP ou REP+. C’était très injuste à nos yeux pour les collègues contraints de changer d’école (à titre provisoire par exemple), et c’était un changement de règle inacceptable alors que cette bonification était connue de tous et parfois attendue par certains collègues qui d’un coup n’y auraient plus droit. Nous avons été entendus sur ce point également : cette bonification sera appliquée pour tous les collègues enseignant depuis plusieurs années dans une école relevant de l’éducation prioritaire…pas forcément la même.

Postes attribués hors barème : toujours + ?

Aucun recul sur les postes de direction totalement déchargés et les postes de direction en REP +, ce sera toujours une nomination opaque, après l’avis d’une commission et un classement des candidats en dehors de tout barème. Encore plus inquiétant, une volonté affichée d’élargir ce système aux postes fléchés langue. Nous avons dû intervenir fermement sur l’inefficacité d’une telle mesure et surtout sur son inutilité. Nous pouvons concevoir qu’une commission s’entretienne avec les candidats qui postulent sur des postes fléchés (que nous dénonçons par ailleurs) afin de s’assurer qu’ils sont en capacité d’enseigner la langue concernée. Mais ensuite c’est le barème qui doit départager les candidats.

Cette proposition est finalement acceptée par l’IA et nous éviterons donc à nouveau une série de nominations opaques, incontrôlables. De nombreux postes vont être créés. Il faudra être prudent pour les titulaires dans les écoles qui seraient tentés de postuler sur un poste fléché : attention si ce poste est amené à être supprimé vous n’auriez une bonification que sur ce type de poste !

Congé parental : des contraintes pour les limiter ?

L’IA considère que dans un département en manque d’enseignants, une des solutions serait d’éviter que trop de collègues partent en congé parental, en leur faisant perdre leur poste occupé précédemment. Il n’était pas concevable pour nous de mettre de telles contraintes à un acquis social, dans le seul but de limiter son utilisation.

L’administration accepte de revenir en arrière et d’attribuer 400 points à l’ensemble des collègues au moment de leur retour de congé parental (le premier vœu doit bien entendu être l’école sur laquelle le collègue était affecté). Le congé parental entrainera donc bien une perte de poste mais la bonification permettra de le retrouver, ou d’en retrouver un au plus près.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.