www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Interventions du SNUipp 69 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 décembre 2016

GT carte scolaire 15 décembre : Les quelques réponses de la DSDEN

Sans attendre la dotation en postes pour le département, le SNUipp-FSU 69 a obtenu un groupe de Travail pour préparer la future carte scolaire. Il s’agit pour nous de garantir une répartition de tous les types de postes (RASED, PDMQDC…) qui se fasse dans la transparence mais surtout de s’assurer que les créations de postes permettent enfin une amélioration des conditions de travail des enseignants et d’enseignement pour les élèves. Voici les réponses apportées par la DSDEN.

Comme le SNUipp/FSU 69 l’a déjà souvent écrit, le Rhône est chroniquement sous-doté depuis plusieurs années. Les créations de postes sont majoritairement consacrées aux ouvertures de classes nécessaires à l’accueil du nombre croissant d’élèves dans le Rhône.

Seule une dotation de 300 postes permettrait d’abaisser les seuils dans toutes les écoles dès la rentrée. Mais une dotation inférieure doit permettre de commencer de baisser les seuils pour certaines catégories d’écoles.

JPEG - 37.1 ko

Voila ce qu’ont défendu les élus du SNUipp/FSU 69 :

1. Commencer enfin la baisse des seuils

Le département connait les seuils les plus dégradés de France et par conséquent un nombre d’élèves par classe le plus haut aussi. L’IA a annoncé dans un premier temps qu’il envisageait de repousser d’un an les mesures de baisse de seuils (faute de locaux dans certaines écoles, faute de moyens aussi). Pour le SNUipp, cette proposition est inacceptable. La baisse des seuils doit commencer pour certaines écoles dès la rentrée 2017 et devra être réalisable pour les autres à la rentrée suivante.

Le SNUipp a demandé des mesures pour :

- les écoles avec une ULIS,

- aligner les maternelles en DIF sur les seuils de l’Education Prioritaire

- améliorer les seuils d’ouverture pour les écoles au taux d’encadrement les plus dégradées : les maternelles (médaille de Bronze française des classes les plus chargées) et les écoles en Education Prioritaire (médaille d’Or des classes les plus chargées).

Les réponses de la DSDEN : aucune décision ne sera prise sans connaitre la dotation budgétaire. La DSDEN travaille bien sur le principe d’une baisse des effectifs, mais elle souhaite encore créer une cinquantaine de postes de remplaçants. Ce sera autant de postes qui ne pourront pas être consacrés à une baisse des seuils à la rentrée.

2. Développer les maitres plus (PDMQDC)

L’année dernière, la Rectrice avait attribué les postes suffisants pour que chaque groupe scolaire en REP dispose d’un poste de maitre supplémentaire. L’IA du Rhône avait fait le choix contestable de récupérer une partie de ces postes pour créer des remplaçants en annonçant qu’il étalerait dans le temps les créations de postes de maitres supplémentaires. Le SNUipp a donc demandé que les 14 groupes scolaires concernés soient dotés de maitres plus à la rentrée et qu’un déploiement du dispositif en dehors de l’Education Prioritaire soit mis en oeuvre.

Réponse de la DSDEN : Les écoles REP vont être dotées d’un maitre + (PDMQDC). C’est la réalisation d’une revendication de longue date du SNUipp. La DSDEN s’interroge sur les critères à retenir pour choisir des implantations de maitres + en dehors de l’Education Prioritaire. Des propositions seront faites aux organisations syndicales fin janvier.

3. Continuer de reconstituer les RASED

Le SNUipp a obtenu la création de 12 postes l’année dernière suite aux différents groupes de travail, aux motions d’écoles, aux rassemblements. Mais la situation des RASED reste fragile. Il faut rappeler que le département comptait 314 postes en 2008 contre 282 à la rentrée 2016, alors qu’il y avait bien moins d’élèves en 2008. Le SNUipp a donc demandé une nouvelle vague de créations de postes pour les circonscriptions qui gagnent des élèves, afin d’éviter les demi-postes qui existent actuellement et pour constituer des antennes RASED complètes.

Réponse de la DSDEN : Aucune proposition concrète n’a été formulée. La DSDEN annonce que les critères de répartition des postes seront les mêmes que l’année dernière. Cela garantira une certaine équité entre circonscriptions. Un groupe de travail devrait être organisé en janvier.

4. Redéfinition de la liste des écoles DIF

La liste des écoles DIF doit être refaite. Le SNUipp continue à défendre les oubliés de la carte des REP. En effet, la règle ministérielle imposée lors de la redéfinition de la carte des REP/REP+ n’a pas permis d’attribuer le statut REP à des écoles qui n’étaient pas rattachées à un collège REP. Par ailleurs, le ministère avait aussi imposé un critère autour des quartiers « Politique de la Ville » qui a exclu de fait toutes les écoles rurales de la possibilité de se voir reconnaître le statut REP. Le SNUipp a donc demandé le classement en DIF de toutes les écoles dont la situation est comparable aux écoles REP, qui ont été « oubliées » lors de la refonte de la carte des REP.

Réponse de la DSDEN : aucune école DIF ne sortira du dispositif. Des écoles y entreront en fonction de critères sociaux confirmés par une évaluation qualitative de la situation de l’école.

5. Élèves « hautement perturbants »

Le SNUipp 69 a demandé la création de postes de MPV (Médiateurs Prevention Violence), qui interviendraient prioritairement dans les écoles, dans les classes. Ces postes existent déjà dans certains départements comme en Seine-Saint-Denis. Ce ne sont pas des conseillers mais bien des enseignants spécialisés qui interviennent dans les classes pour aider à gérer les élèves définis comme "hautement perturbants". Sans être une solution magique, ces postes apportent des solutions à certaines situations.

Réponse de la DSDEN : Aucune réponse à ce stade. Reporter cette problématique sur la seule existence de CPC ASH ne saurait répondre à notre demande et à la violence de certaines situations dans les écoles.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.