www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 juillet 2017

Dernières infos de l’IA…rien de rassurant pour la rentrée !

Nous étions reçus par l’IA ce lundi 10 juillet après-midi dans le cadre de la négociation préalable au dépôt de préavis de grève pour le 4 septembre prochain, jour de la rentrée.

Nous demandions une mise en œuvre progressive des classes de CP dédoublées en REP+ à la rentrée 2017 pour ne pas dégrader les conditions de travail des autres enseignants du département et donc des conditions d’apprentissages de tous les autres élèves.

En effet plus de 130 postes seront consacrés à cette nouvelle mesure dans le Rhône à la rentrée prochaine, sans moyens supplémentaires pour le moment…l’IA a donc fait le choix de prendre des postes ailleurs :

- « redéploiement » des postes de PDMQDC : plus de maitres supplémentaires en maternelle ni en élémentaire en REP+ dès la rentrée 2017, la même chose en REP pour la rentrée 2018.

- Une carte scolaire très tendue : non ouverture de classes ou fermetures sans prise en compte des élèves d’ULIS inclus (alors que nous avions avancé dans la prise en compte de ces élèves dans les effectifs de l’école) et en REP+ des effectifs par classe du CE1 au CM2 augmentés.

- gel d’une cinquantaine de postes de remplaçants.

- Abandon du travail sur la baisse des seuils dans le Rhône initié cette année en maternelle et en DIF.

Pour nous la mise en place de cette mesure qui ne va améliorer les conditions d’apprentissages que d’une très faible minorité d’élèves au détriment de la majorité des autres est injuste, précipitée et non financée.

C’est pourquoi nous demandions la création d’un poste supplémentaire par école élémentaire ou primaire REP+ pour diminuer les effectifs des classes de CP tout en conservant les PDMQDC et des effectifs moins élevés dans les autres classes.

Si l’Inspecteur d’académie accepte finalement de monter jusqu’à 14 élèves par classe de CP, cela ne permettra que d’éviter le pire dans certaines écoles mais ne répond en rien à nos revendications pour l’ensemble du département. Il n’a toujours pas le feu vert pour recruter 65 PE stagiaires supplémentaires sur la Liste Complémentaire même s’il nous dit ne pas trop douter les obtenir pour la rentrée. Il annonce également le recrutement de 40 contractuels dès la rentrée.

Pour lui il faut se baser sur la recherche qui dit qu’il faut baisser très significativement les effectifs pour améliorer les résultats des élèves. Ni 16, ni 18 par classe, cela est pour lui inefficace. Il veut donc cadrer très fortement la mise en œuvre de cette réforme pour mieux pouvoir l’évaluer rapidement et l’aménager en fonction. Pour lui « la contrainte produit des effets positifs ».

C’est pourquoi il refuse notre proposition de mise en œuvre progressive et donnera des consignes écrites très précises sur ces classes de CP : il accepte uniquement les temps partiels à 75% dessus, c’est pourquoi il permettra que les enseignants de CP se détachent de leur classe 25% du temps de classe pour co-intervenir dans les classes de CE1 et de GS uniquement… Il n’entend pas nos arguments de liberté pédagogique et d’expertise du terrain pour cibler les problématiques d’école. Il veut un cadrage fort pour « une expérience solide qui permettront des résultats fins et un vrai suivi ».

Pour lui, à terme, lorsque la mesure sera généralisée à toutes les classes de CP et CE1 de REP et de REP+ avec 25% de co-intervention possible dans les autres classes, nous allons même y gagner sur le dispositif PDMQDC.

Pour nous, la réalité des contraintes de plannings des uns et des autres et l’émiettement du dispositif qui sera pensé moins collectivement en lien avec le projet d’école, conduirait malheureusement à la disparition de celui-ci.

Pour toutes ces raisons, le SNUipp-FSU 69 avec la CGT et Sud éducation, maintient son appel à la grève le jour de la rentrée, lundi 4 septembre, pour dénoncer une mise en œuvre précipitée et non financée d’une mesure qui pourrait être intéressante si elle n’avait pas des conséquences négatives pour les autres classes et écoles du département.

Vous pouvez d’ores et déjà envoyer votre déclaration d’intention de grève par mail ou par courrier à votre IEN (vous trouverez les modèles en cliquant ici) .

Cela ne vous engage pas à la faire mais vous permettra d’en rediscuter avec vos collègues au retour des vacances.

Pensez bien à tenir la section départementale du SNUipp-FSU au courant du nombre de grévistes dans votre école.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.