www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Direction 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 février 2005

Positions du SNUipp


- décharges de service Avant 1980, les allégements de service des directeurs d’école étaient attribués non pas en fonction du nombre de classes mais en fonction du nombre d’élèves … (avec tout ce que ce principe pouvait générer comme calculs et comme mise en concurrence des écoles - notion qui n’est pas tout à fait neuve …).

En janvier 1980 a été adoptée la première circulaire les attribuant au nombre de classes (1 journée par semaine pour les écoles maternelles de 7 classes, les écoles élémentaires de 8, 1/2 décharge pour les maternelles de 9 classes, les élémentaires de 10, décharge totale à partir de 14 classes. Il a fallu … 10 ans pour qu’elle soit intégralement appliquée.

En décembre 1992 le système a été amélioré et ouverte la possibilité d’attribuer un allégement à partir de 6 classes. Il a fallu agir pour que cette disposition entre dans les faits dès la rentrée 1995.

Mais la grande majorité des écoles en France (6 sur 10) se situe en deçà de ce seuil et ne bénéficie d’aucun allégement de service. Dans le Rhône, les écoles ordinaires ne bénéficient toujours pas d’une décharge partielle à 5 classes. Ce constat, mis en regard de l’accroissement continue des tâches, des sollicitations et des responsabilités explique en grande partie le malaise de la direction d’école.

Le SNUIPP revendique : ( décharge d’enseignement)

1 jour par semaine pour les écoles de 1 à 4 classes

1/2 décharge pour les 5/9 classes

décharge complète à partir de 10 classes.

.

- Le Ministère s’apprête à modifier les textes régissant l’accès à la fonction de direction. Compte-tenu des délais nécessaires à l’application de ces nouvelles dispositions, il prévoit, dans la note de service en date du 11/10/95, un certain nombre de dispositions applicables dès la rentrée 96.

Le SNUIPP considère que ni le projet de décret, ni la circulaire ministérielle d’octobre 95 ne répondent aux exigences de la profession. Ces dispositions ne sont pas, de plus, de nature à régler, ni même atténuer, le nombre croissant de directions vacantes. A un véritable problème, le ministère apporte donc de mauvaises réponses.

Il en est ainsi de la proposition qui nous est faite d’introduire dans le barème des mutations, une bonification pour les directeurs et directrices d’école ; cette disposition n’est ni une demande des personnels, ni susceptible de régler les problèmes posés en terme d’allégement de travail comme de vacances de postes.

C’est bien, en terme de conditions de travail et de rémunérations que les solutions sont à rechercher, même si chacun a compris que, contrairement à ce qui nous est proposé aujourd’hui, cela a évidemment un coût.

C’est pourquoi, tout en mettant en garde l’administration sur les effets pervers que pourrait entraîner une telle mesure, les élus du SNUIPP, comme ils l’ont fait pour les bonifications ZEP ou AIS, ne se prononceront pas sur la proposition qui leur est faite aujourd’hui.

Ils continueront à réclamer avec les personnels de véritables moyens pour la direction d’école, comme pour l’école dans sa globalité

- enquête auprès des collègues directeurs(trices) Interrogé(e)s au moment de la mise en place du blocage administratif sur leurs revendications par le SNUIPP, les collègues du Rhône ont privilégié prioritairement les décharges et la revalorisation. La commission direction et fonctionnement de l’école du SNUipp se propose de réactualiser cette enquête en 2005. Dans l’ordre, les choix proposés furent classés ainsi :

1 Décharges

2 Revalorisation

3 Matériel

4 Remplacement des personnels nommés sur les décharges

5 Formation à la gestion

6 Moyens en secrétariat

7 Rétribution charges supplémentaires

8 Statut*

*Bien que le SNUIPP soit opposé à un statut spécifique, ce choix avait été proposé et donc classé par les collègues … en dernière position.

- quelques chiffres révélateurs

• Directions primaires : 579

• Directions maternelles : 394

Application au département de notre revendication concernant les décharges (1/4 de 1 à 4 classes, 1/2 de 5 à 9 classes, 1 à partir de 10 classes) : plus de 300 postes …

 

18 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.