www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
11 mars 2018

Mouvement 2018 : Alerte : des précisions nécessaires !

Bien que les instructions du mouvement soient discutées depuis le mois de décembre en instance paritaire avec les représentants du personnel et l’administration… Bien que le document ait fait l’objet de nombreuses heures de débat pour arriver au document final validé en CAPD… Pour la première fois, la version mise en ligne est différente de la version validée réglementairement !

Des points importants doivent vous être signalés pour faire au mieux votre mouvement. Nous interviendrons au plus vite et nous engagerons les actions nécessaires pour revenir à un mouvement acceptable à nos yeux.

JPEG - 167.1 ko

1 - Postes sur les CP et CE1 à 12 en éducation prioritaire :

L’apparition des postes de CP et CE1 dédoublés est l’une des surprises de ce mouvement 2018. Quel est le but du fléchage de ces postes ? Interrogée en urgence, l’administration nous a répondu que le repérage de ces postes relève d’une injonction ministérielle… L’Inspecteur Académique dit ne pas souhaiter restreindre le pouvoir du conseil des maîtres qui reste souverain en matière de répartition des classes mais qu’il est dépendant des demandes ministérielles à ce sujet… et qu’il ne peut pas s’engager sur l’avenir... Tout cela est flou et très inquiétant ! Les personnels actuellement sur une classe de ce type viennent de recevoir une réaffectation, indiquant clairement leur niveau de classe.

La position du SNUipp-FSU 69 : Nous réaffirmons que la répartition des classes relève uniquement du conseil des maîtres. Actuellement aucun texte ne donne une quelconque priorité à un collègue qui obtiendrait ce type de poste au mouvement, ou à un collègue actuellement sur un de ces postes pour être nommé sur un CP ou un CE1 à 12 à la prochaine rentrée. Nous demanderons à l’Inspecteur Académique de réaffirmer ce principe. Le code de l’éducation ne peut pas être transformé par une décision à la hâte ! Il est d’ailleurs écrit sur la fiche de poste : « L’enseignant nommé sur ce poste intervient en niveau élémentaire relevant de REP / REP+ (éducation prioritaire). » Il ne fait absolument pas mention du niveau de classe obtenu.

Cependant, le SNUipp-FSU 69 ne souhaite pas mettre les collègues en difficulté. Au delà de nos convictions pour transformer l’Ecole, nous restons responsables des conseils et des informations que nous vous fournissons en tant que syndicat majoritaire. Nous ne pouvons pas vous garantir à l’heure actuelle, à 100%, que l’Inspecteur Académique ne changera pas d’avis au mois de juin…ou plus tard… si le ministère lui en fait la demande.

Nous nous battrons à vos côtés pour que la règle ne change pas et que le conseil des maitres reste seul décisionnaire. Nous comprendrons néanmoins qu’un enseignant qui aujourd’hui souhaite obtenir un tel poste, participe au mouvement pour être affecté sur cette nouvelle nomenclature. Malheureusement, cela s’avèrera peut-être nécessaire à l’avenir. Toutefois il faut être conscient que pour le moment, cela n’aura pas d’incidence sur votre niveau de classe l’an prochain !

SI vous souhaitez demander un poste d’adjoint élémentaire en éducation prioritaire, pensez à demander tous les types de postes sur l’école.

2 - Non prise en compte des spécialités pour le CAPPEI :

Nous avons également découvert avec étonnement cette phrase dans les instructions du mouvement : « Les détenteurs du CAPPEI peuvent solliciter tout poste de l’enseignement spécialisé en bénéficiant d’une priorité 15 ». Pourtant, suite aux interventions du SNUipp-FSU 69 en CAPD et avec l’appui des signatures d’une pétition, nous avions obtenu de l’inspecteur académique, pour cette année au moins, la prise en compte des spécialités de l’enseignement spécialisé. Seuls les candidats titulaires du CAPA-SH / CAPPEI de l’option correspondant au poste demandé devraient donc bénéficier d’une priorité 15. Suite à cet engagement de l’inspecteur académique, nous espérons qu’il s’agit simplement d’une erreur qui sera rectifiée rapidement.

MISE A JOUR DU 14 MARS : Nous avons été entendu. Les instructions sont modifiées pour prendre en compte les spécialités.

3 - Des postes bloqués…en trop grand nombre.

L’Inspecteur Académique avait annoncé le blocage de nombreux postes pour y affecter les Professeurs des Ecoles Stagiaires. Fini les classes avec 2 PES mais apparition de postes sur lesquels un enseignant va compléter 2 PES à 50% sur 2 postes.

La solution proposée par l’Inspecteur d’Académie est loin d’être une entrée favorable dans métier. Rien n’a été fait pour aider l’enseignant titulaire dans sa tache de compléter deux PES, dans deux écoles qu’il ne connaît pas encore. Nous alertons les collègues qui envisageraient ce type de postes.

Cette politique de blocage massif de postes va largement compliquer le mouvement, au risque de le rendre immobile dans certains secteurs… impactés depuis des années par cette problématique. Pour le SNUipp-FSU, la baisse des postes au concours aurait dû induire une baisse des postes bloqués. Rien n’explique le nombre aussi important de classes bloquées. Nous allons donc intervenir auprès de l’IA sur cette question.

Nous vous tiendrons au courant au jour le jour de l’évolution de ce dossier… en espérant avoir de bonnes nouvelles à vous apporter au plus vite.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.