www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : promotions et intégrations 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 avril 2018

03/04/2018 : Première vague de promotions à la classe exceptionnelle

Ce mardi 3 avril s’est tenue la première CAPD concernant la nouvelle classe exceptionnelle.

Pour rappel, il y avait 2 viviers de collègues pouvant candidater :

- 1er vivier, au titre des fonctions : être PE au moins au 3ème échelon de la hors-classe au 31/8/2017 et avoir exercé pendant 8 années (continues ou pas) d’exercice effectif de fonctions en éducation prioritaire ou sur certaines missions : direction d’école, direction adjointe de SEGPA, chargé-e de classe unique, conseiller-e pédagogique, PEMF, référent-e handicap, enseignant-e dans le supérieur. Les années d’exercice doivent être entières. Les services à temps partiel sont pris en compte comme une année entière.

- 2ème vivier, au titre de l’ancienneté dans le grade : être au dernier échelon de la hors classe (aujourd’hui le 6ème).

122 collègues ont été promus : 94 au titre du vivier 1 et 28 au titre du vivier 2. Le ratio Hommes/Femmes est de 14/86 dans le 1er degré. Il atteint lors de ces promotions presque 40/60… L’inspecteur d’académie est conscient du travail qu’il reste à mener pour réduire les écarts de carrière pour que les femmes soient moins pénalisées. Il dit en avoir tenu compte pour cette vague de promotions à la classe exceptionnelle, mais aucun document chiffré ne nous permet de l’analyser.

Les collègues étaient classés selon un barème que le SNUipp-FSU a dénoncé tout au long de la CAPD :

Avis de l’IA-DASEN Ancienneté dans les échelons de HC
Excellent :140 pointsEntre 3 et 48 points maximum…
Très satisfaisant : 90 points
Satisfaisant : 40 points
Insatisfaisant : 0 point

Vous l’avez compris, l’ancienneté ne pouvant représenter que 45 points d’écart maximum entre 2 collègues, c’est l’avis de l’IA-DASEN, fondé sur l’avis littéral de l’IEN et le parcours du collègue, qui est primordial. Pire, L’IA n’a accordé que très exactement 122 avis Excellents et Très satisfaisant…pour 122 possibilités de promotion. Les points d’ancienneté n’ont donc servi à rien dans ces promotions. En clair, l’IA a choisi les 122 collègues promus. Nous lui avons fait remarquer qu’il avait la possibilité de donner plus d’avis excellents et très satisfaisant, et que les collègues seraient ainsi départagés par l’ancienneté. Il a renvoyé cette proposition à la prochaine campagne de promotion. Pour nous il sera trop tard pour les collègues partant à la retraite en fin d’année… Nous avons dénoncé ce principe de promotion au mérite en général, qui mets les collègues en concurrence plutôt que de souder les équipes, et qui reste profondément injuste et opaque. Nous avons par exemple remarqué, que certaines fonctions étaient sur-représentées parmi les promus, et d’autres au contraire, sous-représentées, voire inexistante ! Pour avoir un très bon avis de son IEN et donc une bonne appréciation de l’IA, mieux vaut clairement être Conseiller pédagogique ou Directeur d’application. Au contraire les « simples » adjoints, même « excellents », ou encore les directeurs adjoints de SEGPA, n’ont clairement pas eu les mêmes chances de promotion. Nous avons bien sûr exprimé tout cela à l’inspecteur d’académie lors de la CAPD. Il nous a répondu entendre nos remarques, et avoir l’intention d’en tenir compte à la prochaine vague de promotions pour mieux équilibrer ses avis.

Cependant, nous avons clairement senti le fossé installé entre la hiérarchie et le terrain en termes de « mérite »… Un adjoint qui s’investit pleinement dans sa classe, même en milieu particulièrement difficile, sera toujours moins méritant aux yeux des IEN et de l’IA, qu’un collègue ayant quitté la classe pour d’autres fonctions. Nous regrettons fortement cette analyse qui pénalise les collègues qui désirent continuer à enseigner jusqu’à la fin de leur carrière.

ATTENTION !

Une seconde campagne de promotion à la classe exceptionnelle est ouverte depuis le 03 avril et jusqu’au 16 avril, pour l’année 2018.

Cette campagne concerne les collègues non éligibles au titre de l’année 2017 qui le deviennent pour 2018 (8 ans d’exercice direction, REP,…) et les collègues recalés au titre de l’année 2017 qui peuvent de nouveau candidater pour 2018.

Les personnels remplissant les conditions pour être promus à la classe exceptionnelle de leur corps, doivent exprimer leur candidature pour que leur situation soit examinée à ce titre, en remplissant une fiche de candidature au travers de l’outil de gestion internet I-Prof. (condition impérative même pour les collègues ayant candidaté à la campagne d’accession de 2017)

Si vous souhaitez connaître votre résultat, n’hésitez pas à nous envoyer un mail : snu69@snuipp.fr

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.