www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Mouvement et Permutations 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 mai 2018

Mouvement 2018 : chaotique !

Ce vendredi 18 mai se tenait la CAPD sur le mouvement, déjà reporté de quelques jours suite à de trop nombreuses erreurs. Compte rendu d’une réunion intense pour éviter un mouvement totalement inacceptable...

80% et postes incompatibles

La volonté de l’Inspecteur d’Académie d’associer 5 collègues à 80% a entraîné de grandes difficultés. Des associations ne sont pas pourvues. Pire, le vœu géographique, mal paramétré, a entrainé l’attribution de ces postes à des collègues à temps plein.

L’Inspecteur Académique nous a annoncé durant la CAPD vouloir neutraliser les vœux de ces collègues, qui resteraient sans poste durant cette première phase. Cette décision entrainant également le refus du temps partiel à 80% pour au moins 100 collègues.

Après une suspension de séance, et de nombreuses interventions, nous arrivons à un compromis, qui reste loin d’être satisfaisant :

- Les collègues à temps plein qui arrivent sur ces associations de 80% conservent bien ce poste, ils seront remplaçants sur une période de l’année. Cela valide le temps partiel des collègues de l’association pourvue. Nous avons obtenu la possibilité, pour les collègues qui refuseraient absolument de se retrouver sur un tel poste (ce n’était pas prévu dans les instructions) de demander une participation exceptionnelle en seconde phase du mouvement.

ULIS

De nombreux postes ULIS non pourvus ou pourvus par des faisant fonction sont la conséquence de deux choix de l’Inspecteur d’Académie.

- La restriction des départs en formation en CAPPEI dans le module « coordonner une unité localisée pour l’inclusion scolaire »

- La restriction des temps partiels sur les postes en ULIS Nous exigeons l’augmentation significative du nombre de départs en formation CAPPEI ULIS et la fin de la restriction du droit au temps partiels sur ces postes.

Directions

Les directions d’école vacantes, 35 à l’issue de ce mouvement, sont aussi une problématique. Le SNUipp-FSU69 revendique que l’avis de l’IEN soit suffisant pour les collègues faisant fonction pour être inscrit sur liste d’aptitude et qu’il en soit de même pour les directions à exigence particulière.

Education prioritaire / voeux neutralisés

La volonté de l’Inspecteur d’Académie de soumettre tous les postulants en Education Prioritaire à l’avis des IEN a aussi eu de graves conséquences. Les collègues n’ont jamais été informés de cet avis, ni avant ni après la fermeture du serveur. Ils n’ont ainsi pas pu modifier leurs vœux. Leur participation au mouvement est faussée, certains collègues ayant fait exclusivement des vœux en Education Prioritaire.

Le SNUipp-FSU 69 s’est fortement opposé à cette mesure et déplore que les enseignants à qui l’on parle quotidiennement de bienveillance et de confiance, soient mis en face d’une réalité plutôt violente puisqu’ils ont été sanctionnés à leur insu. L’Inspecteur Académique admet une défaillance de la part de l’administration au niveau du calendrier, il demandera aux IEN de contacter les collègues pour leur expliquer ce choix…

CP à 12 et CE1 à 12

Une publication et une clarification tardives des supports de postes CP et CE1 dédoublés par l’Inspecteur d’Académie n’ont pas permis de compléter de manière stable et anticipée les équipes des écoles concernées. En effet, ces postes ont été beaucoup moins demandés que les postes d’adjoints élémentaires. 22 postes de CP dédoublés et 4 CE1 dédoublés restent vacants contre seulement 2 postes d’adjoint élémentaire.

Le SNuipp-FSU69 demande une formulation claire, anticipée et inscrite dans les instructions de la seconde phase du mouvement au sujet de ces nouveaux supports de poste.

LES RESULTATS EN CLIQUANT ICI

 

12 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.