www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
31 mai 2018

Enfants sans toit : les occupations reprennent

Depuis des années, le SNUipp-FSU69 soutient les actions du collectif Jamais sans toit qui essaie de trouver des solutions aux enfants sans abri. Avec la fin du Plan Froid, la préfecture ferme une à une les structures d’hébergement d’urgence en remettant à la rue les enfants et leurs familles. Pourtant la loi indique que les pouvoirs publics doivent offrir des solutions aux personnes relevant de l’hébergement d’urgence.

Pour protester contre cette situation le collectif "Jamais sans toit" a décidé de reprendre les occupations d’école. Trois écoles étaient occupées ce lundi 28 mai au soir : Doisneau, Lakanal et Jouhaux.

Jamais Sans toit a aussi organisé une journée d’actions ce mardi 29 mai avec :

- Un rassemblement devant le foyer d’hébergement d’urgence « Entraide Pierre Valdo » à Bron (25, avenue François Mitterrand) pour protester contre la remise à la rue de 11 familles de diverses écoles (Ecole Albert Camus à Villeurbanne, Collège Alice Guy à Lyon 8ème, Collège Henri Longchambon à Lyon 8ème, Ecole Albert Camus à Villefranche-Sur-Saône et école Grandclément à Vaulx-en-Velin) mais aussi devant l’Hôtel de Ville de Lyon à 18h.

- Un concert de soutien « Le secret de Papier » à 20h30 à la salle Paul Garcin - Lyon 1er

Détail des situations :

A l’école Lakanal (Villeurbanne), une famille avec deux enfants est de nouveau sans solution d’hébergement. Suite à l’occupation de l’école au mois de novembre, la famille avait été hébergée au foyer de la Sarra dans le cadre du plan froid. Malheureusement, leur petit dernier ayant eu 1 an en avril, ils ne sont plus prioritaires au regard des critères établis par la Préfecture ! Les voici dehors, sans moyen et sans solution.

A l’école Léon Jouhaux (Lyon 3ème), l’occupation de l’établissement reprend afin de servir de refuge à une maman et ses trois enfants de 7 ans, 9 ans et 10 ans. Pour rappel, l’école avait abrité cette famille en janvier dernier et fin avril-début mai lorsque la famille avait dû quitter la Caserne Chabal de Saint-Priest. Il y a deux semaines, la maman, effrayée par la présence policière aux abords et au sein de l’école, avait trouvé une "place" en squat, un refuge très précaire et insécure pour les enfants… Elle a donc décidé d’être hébergée à nouveau dans l’école faute de mieux.

L’école Robert Doisneau (Lyon 1er) sert à nouveau de refuge à 3 élèves et leurs parents. Suite à la mobilisation de parents d’élèves, d’enseignants et d’habitants du quartier en novembre dernier, le gymnase de l’école avait été occupé pour héberger des familles d’élèves sans abri. Cette action avait permis à chacune des familles d’intégrer le dispositif d’hébergement hivernal. Mais après 5 mois et demi de répit, Daniel, 3 ans, Médina, 7 ans et Mimoza, 10 ans, vont devoir retourner vivre dehors avec leurs parents. Le comité de soutien avait également alerté de nombreuses fois les pouvoirs publics sur la situation particulièrement vulnérable de cette famille : la maman est enceinte de 4 mois et le petit de 3 ans est asthmatique, ce qui lui a valu une hospitalisation en urgence d’une semaine lorsqu’il vivait dehors en novembre dernier.

 

23 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.