www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Mouvement et Permutations 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 juin 2019

Mouvement : Le logiciel imposé par le ministère pose toujours problème

Les résultats du mouvement ont été validés lors de la CAPD. Suite à nos demandes, l’Inspecteur d’Académie a précisé la gestion de certaines situations particulières.

Collègues affectés en dehors de leurs vœux précis et de leurs MUG : Nous avons constaté 27 situations problématiques. Les collègues qui ne souhaitent pas le maintien sur ce poste doivent écrire à l’IA pour expliquer leur situation. Si leur demande est acceptée, une nouvelle affectation leur sera proposée.

Direction d’école : Premier cas de figure, les collègues ont été affectés sur des directions par des MUG direction : la DPE va les interroger pour savoir s’ils sont réellement candidats pour assurer la direction. Si les collègues acceptent, ils feront fonction. S’ils refusent, ils seront nommés remplaçants numériques de direction (c’est à dire adjoints dans l’école) et l’IEN sera chargé de trouver un directeur. Deuxième cas de figure, les collègues arrivent sur une direction hors MUG. Ils sont nommés remplaçants numériques de direction (soit adjoints dans l’école) et l’IEN sera chargé de trouver un directeur. Si l’IEN essaie d’imposer à un adjoint de l’école une direction, n’hésitez pas à nous contacter.

Les collègues sans affectation

Ils sont encore plus de 500. Le logiciel national imposé par le ministère n’est donc pas à 100 % de réussite malgré les annonces. Les collègues concernés seront affectés manuellement fin juin. L’IA demande que les collègues restants sans poste au 5 juillet soient nommés ZSA (zone sectorielle d’ajustement). Ils seraient donc nommés en plus dans les circonscriptions en attendant la libération d’un poste.

La DSDEN du Rhône a essayé de corriger toutes les erreurs constatées

Malgré les délais contraints, les agents de la DPE ont répondu à toutes nos demandes et corrigé toutes les erreurs signalées par les collègues. C’est un point de satisfaction de cette CAPD.

Pourquoi le logiciel imposé par le ministère pose toujours problème

Lors de la saisie des vœux, les collègues n’avaient pas toutes les informations permettant de comprendre comment le logiciel allait fonctionner. Les MUG ont été traités par le logiciel après les vœux précis de tous les collègues. Par conséquent, ce n’est pas le barème qui a départagé les collègues sur certains postes. Le logiciel n’a pas permis l’affectation de tous les collègues. Le logiciel, en supprimant le 2e mouvement, empêche également de trouver des enseignants volontaires pour les directions vacantes ou les postes ASH vacants. En imposant des MUG, le logiciel empêche la DPE de corriger les erreurs découvertes tardivement. Cela se faisait par des "chaines manuelles". C’est impossible maintenant.

 

98 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU du Rhône 256 rue Francis de Pressensé 69100 Villeurbanne - 04 78 27 41 50 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.