www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
19 mars 2020

Contre le coronavirus : La Grande Lessive

Suite à l’annulation de notre 9ème Université de printemps, l’une des intervenantes Joëlle Gonthier, à l’initiative de La Grande Lessive, propose non pas d’annuler mais de transformer l’édition de la Grande Lessive du 26 mars 2020 . Voici son communiqué :

Les Italiens chantent, les Espagnols applaudissent, le 26 mars donnez des couleurs à vos fenêtres et balcons, fleurissons-les au moyen de dessins, de photographies, de collages, de peintures… représentant toutes sortes de fleurs réelles ou imaginaires.

Chaque année LA GRANDE LESSIVE est l’occasion d’exposer en public dans les rues et sur les places des réalisations artistiques éphémères réalisées par de simples citoyens, jeunes ou vieux, novices, amateurs ou artistes aguerris. Des dizaines de villes ont déjà adhéré au projet (Lyon, Carcassonne, Montauban, La Ciotat, Aix-en-Provence, Chatenay-Malabry…) l’événement dépasse même nos frontières. Depuis 2006, date de sa création par la plasticienne Joëlle Gonthier, cet événement a rassemblé 11 millions de personnes dans des lieux situés dans 117 pays sur 5 continents.

N’annulons pas, transformons ! La prochaine édition aura bien lieu le 26 mars 2020.

Témoignons de notre vitalité, de notre fraternité et de notre inventivité !

« Fleurir ensemble ! »

Le linge et les fleurs occupent les fenêtres depuis des temps immémoriaux. Le 26 mars, le printemps commencera dans de nombreuses régions du monde. L’éclosion des fleurs en est l’une des manifestations. Le cycle des saisons s’accomplit d’un hémisphère à l’autre. Cette rotation rappelle celle des tambours de machine à laver, moins poétique que la symbolique de la fleur, mais aussi nécessaire en période d’épidémie !

Les fleurs poussent dans les conditions les plus rudes, et dans les lieux les plus inattendus. La fleur incarne l’espoir, l’amour, la fragilité, la fertilité, l’attention à l’autre… Son choix n’est jamais anodin, la composition de bouquets non plus. Une forme de langage s’élabore à travers eux. En ces temps de confinement, dialoguer par leur entremise revient à retrouver et apprécier des modalités de communication trop souvent oubliées.

• Le 26 mars, il sera possible de représenter des fleurs en dessin, peinture, photographie ou par tout autre moyen sur un format A4, avant de suspendre les réalisations d’une personne ou d’une même famille à un fil tendu au moyen de pinces à linge à un balcon ou à une fenêtre.

• Il est également envisageable d’associer des fleurs véritables ou artificielles à leur représentation à deux dimensions.

• Une autre voie est de partir de mots : éclore, s’épanouir, bourgeonner, boutonner, briller, croître, embellir, enjoliver, enrichir, grandir, imager, orner, parer, pigmenter, se développer, se former, se propager…

Choisissons de « Fleurir ensemble ! » . Faisons réseaux, rhizomes, en diffusant cette proposition dans notre immeuble, notre rue, notre quartier, via les réseaux sociaux, les associations, les municipalités…

https://www.lagrandelessive.net/

 

49 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU du Rhône 256 rue Francis de Pressensé 69100 Villeurbanne - 04 78 27 41 50 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.