www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
25 juin 2020

PDM, ZBF et maintenant RASED remplaçants : tout est bon pour pallier le manque de remplaçant.

La semaine dernière l’IA DASEN a décidé de pallier le déficit de remplaçants dans le Rhône en demandant aux enseignants spécialisés des RASED (E et G) de remplacer les collègues absents. Cette décision fait suite aux réaffectations pendant l’hiver des ZBF sur des postes de remplaçants mais aussi au dévoiement des postes de PDMQDC il y a quelques années.

Des situations qui n’ont jamais été exceptionnelles

A chaque fois, l’IA DASEN invoque une situation exceptionnelle, conjoncturelle, qui demande l’effort de tous. Mais force est de constater que l’exceptionnel dans notre département devient de moins en moins conjoncturel.

De fait, alors que la brigade de remplacement du Rhône, était déjà mal en point, l’IA DASEN en a fortement réduit le contingent (-140 postes) pour assurer le dédoublement de tous les CP/CE1 en Education Prioritaire. Poliment, on pourrait dire que l’IA nous la fait à l’envers : il supprime des remplaçants et demande ensuite aux enseignants d’assumer le manque de postes.

De l’intérêt des RASED complets et opérationnels

En cette fin d’année, même si le positionnement des RASED n’est pas toujours aisé dans les écoles, il est important de rappeler l’importance des RASED dans leurs missions de prévention et de remédiation aux difficultés des élèves. Il est trop facile de supprimer des postes RASED comme cela se fait depuis plus d’une décennie et ensuite de dire qu’ils ne remplissent pas totalement leurs missions.

Le SNUipp-FSU69 va interpeller le ministère sur la légalité d’une telle démarche de l’IA-DASEN du Rhône, démarche qui met par ailleurs certains collègues RASED en conflit de loyauté entre le souhait d’aider les équipes en difficulté et la volonté d’aider les élèves les plus fragiles.

Le SNUipp-FSU69 demande à rebours des orientations du ministère plus de RASED et des RASED complets (E, G et psy) pour répondre aux besoins grandissants qui ne vont certes pas diminuer en septembre prochain, suite à la crise sanitaire.

Le SNUipp-FSU 69 a interpellé l’IA DASEN du Rhône dans les différentes instances de cette semaine. En CHSCT ce 24/06, l’IA a entendu les arguments du SNUipp-FSU et réfléchi a une inflexion de sa demande, afin de privilégier le volontariat sur cette question du remplacement. Il nous assure également n’avoir aucune volonté de supprimer des postes RASED, comme l’atteste la carte scolaire.

Nous avons demandé au SNUipp-FSU national d’interpeller directement le ministère sur cette question :

Monsieur le directeur de cabinet, Madame la conseillère sociale,

Des directeurs académiques ou des IEN se sont adressés aux personnels de RASED voire d’UP2A afin de les solliciter pour remplacer les enseignants absents afin de garantir le retour effectif de tous les élèves à partir du 22 juin. C’est le cas dans le Rhône, la Seine Maritime, la Dordogne, la Moselle entre autres.

Nous vous avions alerté à plusieurs reprises à propos de cet objectif de 100 % d’élèves scolarisés qui est un affichage qui ne prend pas en compte la réalité de la situation, qui fait fi de toutes les difficultés rencontrées par les enseignant.es notamment du fait de l’instauration jusqu’à cette date du volontariat des familles. Malgré un second assouplissement du protocole sanitaire, et selon les propres chiffres du ministère, cet objectif n’aura pas été atteint.

Cette démarche d’extraire les enseignant.es de RASED ou d’UP2A de leurs missions est choquante au sens où elle oublie que parmi les enfants qui seront revenus à l’école, beaucoup ont aussi besoin d’un soutien adapté. Leur vécu, leurs souffrances parfois, doivent pouvoir être écoutés ; le retour à l’école doit pouvoir être accompagné. Certains élèves bénéficiaient d’un suivi qu’il ne s’agit pas de balayer d’un revers de main. Les équipes elles aussi ont besoin de conseils et de soutien. La rentrée qui s’annonce ne sera pas une rentrée ordinaire, il faut pouvoir la préparer en tous points de vue.

Encourager les enseignant.es qui questionnent cette démarche, comme le fait par exemple le directeur académique du département du Rhône, à relire les articles 4 et 15 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen révèle une piètre image de la connaissance leur engagement auprès des élèves en difficulté, un mépris de leurs missions et des besoins des élèves ainsi qu’un manque certain d’écoute. Les collègues des RASED sont actuellement dans les écoles auprès des élèves qui en ont le plus besoin.

Si les RASED sont utiles et nécessaires, comme nous l’a rappelé M. le ministre, il faut faire cesser ce type de pratiques.

Merci de l’attention que vous porterez à ce message.

Régis Metzger Co-Secrétaire général du SNUipp-FSU

 

78 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU du Rhône 256 rue Francis de Pressensé 69100 Villeurbanne - 04 78 27 41 50 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.