www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : AVS, AESH  / Les EVS 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 juin 2008

650 emplois d’EVS supprimés dans le Rhône !!

La Préfecture a rendu son avis et a accordé au département 930 emplois d’EVS contre 1584 cette année, soit une suppression nette de 654 postes. Etant donné les priorités définies par le ministère, ces emplois seront affectés aux missions suivantes :  750 emplois d’EVS d’accompagnement à la scolarisation des élèves handicapés  100 emplois d’EVS dans les collèges pour gérer les EVS.  50 postes d’EVS d’assistance à la direction (dans les écoles Ambition Réussite a priori).

Cette décision appelle quelques commentaires.

1. Les emplois d’EVS handicap sont maintenus

Si les emplois sont maintenus, il n’est pas sûr que les EVS aujourd’hui en poste soit renouvelés. Plusieurs conditions doivent être remplies :  les renouvellements de contrats sont de 6 mois minimum. Les EVS doivent donc pourvoir légalement faire encore 6 mois. En effet la loi prévoit que les contrats d’Accompagnement à l’Emploi (CAE) ne peuvent pas dépasser 2 ans et les Contrats d’Avenir 3 ans.  l’ANPE doit donner son accord comme les collèges employeurs

2. La scolarisation des élèves handicapés remise en cause

Un nombre important d’EVS handicap risque de ne pas être renouvelé, parce que l’ANPE refusera le renouvellement ou parce leurs contrats ne le permettent pas (c’est le cas notamment des EVS CAE). Les élèves accompagnés par ces EVS seront donc sans aide du 1er juillet au 11 juillet date de la fin d’année dans la plupart des écoles du Rhône. Ensuite des procédures de recrutement seront lancées en septembre. Elles prendront un certain temps. Les élèves ne recevront donc par d’aide pour la rentrée jusqu’à une date non définie. Enfin ce sont les EVS handicap les plus « expérimentés » qui ne seront pas renouvelés. La perte de compétences est évidente. Après le recrutement, il faudra encore un temps pour que les nouveaux EVS s’adaptent à leur emploi. Il faut rappeler que la précarité de ces emplois avait entrainé des difficultés de recrutement dans le département. Pour un certain nombre d’élèves et d’enseignants la rentrée risque d’être très compliquée, voire la scolarisation de certains élèves remise en cause.

3. La fin de l’aide aux écoles

Tous les emplois d’aide à la direction ont été supprimés (sauf 50 emplois mais qui sont à la marge). Cela laisse sur le carreau tous les EVS sur ce type de poste. Ce non-renouvellement s’est rajouté à la longue liste des torts faits à ces personnels. Aucun n’aura eu l’occasion d’aller au bout de leur contrat ce qui aurait dû constituer le minimum (d’ailleurs le SNUipp au plan national est intervenu pour que les CAV puissent aller au bout de leurs 3 ans). Le travail engagé auprès des directeurs mais aussi auprès des écoles (soutien dans les classes etc.) est aussi mis à bas par cette décision du gouvernement et constitue sur ce dossier une véritable provocation.

4. Ce qui nous reste à obtenir en urgence

Tout n’est pas fini.
  l’ANPE doit définir et unifier les règles de renouvellement. Aujourd’hui chaque agence fait comme elle veut. Les agences doivent respecter le souhait des EVS, qui doivent eux choisir si leur contrat est renouvelé ou pas. C’est au rectorat d’être exigeant avec l’ANPE
  nous demandons que les EVS « aide administrative » puissent finir leur contrat comme EVS « handicap » s’ils le souhaitent.
  une solution pérenne doit être trouvée pour la scolarisation des enfants handicapés comme pour l’aide aux écoles et aux directeurs.

Le SNUipp appelle tous les collègues à se rassembler :

MERCREDI 11 JUIN à 14 H devant le Rectorat dans le cadre de la journée nationale contre la précarité dans l’Education Nationale.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.