www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Ecole 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 janvier 2011

Éducation prioritaire : Des RAR aux ECLAIR

Les collèges des réseaux ambition réussite devraient à la rentrée prochaine entrer dans le dispositif Clair, entraînant avec eux les écoles du secteur. Les inquiétudes sont importantes quant au devenir de l’éducation prioritaire en dehors de ces 254 collèges.

Plusieurs dépêches ont fait état les 12 et 13 janvier de profonds changements dans les établissements de l’éducation prioritaire. Il s’agit des interviews de Christian Nique, ancien recteur de Nice et chargé de mission sur le programme Clair, et de Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire (DGESCO) au ministère. Le rapport sur les RAR (voir l’article a été rendu public moins d’une semaine auparavant, le BO n° 2 du 13 janvier décline les principes d’une formation « à la tenue de la classe » pour les enseignants relevant des établissements Clair... et le recteur de l’académie de Versailles a annoncé lors du dernier comité technique paritaire académique que sur les 38 collèges actuellement classés en RRS ou en RAR, seuls 5 resteraient en éducation prioritaire ! Clair signifie « Collège et Lycée pour l’Ambition, l’Innovation et la Réussite ».

Que penser ?

Cela signifie-t-il la fin de l’ensemble des dispositifs de l’éducation prioritaire en dehors des 254 RAR ? Le ministère annonce que le dispositif Clair va être élargi aux écoles primaires des collèges Clair et d’autre part que l’ensemble des collèges RAR ont vocation à entrer dans le programme. Rappelons que le dispositif s’articule autour de la mise en place de « projets innovants », de postes à profil « permettant » une stabilité des équipes, de travail transversal de certains des enseignants. Le ministère envisage une nouvelle indemnité pour les personnels des établissements Clair mais indique les écoles ne seront pas concernées par la possibilité de recruter directement leurs enseignants... Dans certains endroits comme en Haute-Garonne, des équipes demandent à sortir du dispositif.

De Clair à Eclair...

C’est donc le nom de la 2ème phase annoncée qui verra une réorganisation de l’éducation prioritaire « avec une fusion des dispositifs de soutiens pédagogiques et sociaux et des mesures mises en place pour améliorer le climat scolaire ». De quoi légitimement inquiéter l’ensemble des acteurs de l’école. Les mesures qui font suite aux Etats généraux de la violence à l’école sont une chose, elles ne peuvent néanmoins pas remplacer formation pédagogique, formation au travail en équipe, aides spécialisées, formation à la lutte contre les discriminations... et surtout elles en peuvent pas exonérer le ministère de prévoir les moyens nécessaires au bon fonctionnement du système scolaire dans l’ensemble des zones difficiles.

 

28 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.