www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Interventions du SNUipp 69 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er février 2011

Absentéisme : Suspension des allocations !

Lors du Conseil supérieur de l’éducation du 27 janvier, le SNUipp a exprimé son indignation après la parution du décret sur l’absentéisme scolaire, permettant de suspendre ou de supprimer le versement des allocations familiales.

Une volée de bois vert ! C’est ainsi qu’on pourrait qualifier les interventions de l’ensemble de la communauté éducative au CSE. Lycéens, syndicats d’enseignants, parents, représentante des conseils généraux, tous ont protesté contre un texte indigne... et de plus mal ficelé et inapplicable ! Il ne s’est pas trouvé une seule personne pour le défendre. 53 voix contre, l’unanimité, quel exploit !

Déclaration du SNUipp :

La circulaire présentée aujourd’hui fait suite au décret paru dimanche dernier 23 janvier, applicable dès le lundi 24 janvier. Sa mesure phare est la possibilité de suspendre ou de supprimer le versement des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire. Cette décision, associée aux coupes budgétaires qui diminuent la présence des professionnels dans les établissements scolaires, montre que la répression est clairement préférée aux solutions éducatives dans et hors l’école.

Le SNUipp, comme il l’a fait après le vote de la loi Ciotti le 15 septembre, exprime son indignation devant une mesure de double peine qui vise les familles en difficulté. Pour beaucoup de familles, en 2011 dans notre pays, les allocations familiales permettent d’assurer à leurs enfants le minimum en terme de droits fondamentaux : logement, nourriture, santé. Parce qu’il y a trop de chômage, que les salaires sont trop bas et les dispositifs de solidarité insuffisants, la pauvreté en France s’accroît. L’INSEE vient de dénombrer 3 millions de personnes mal logées, dont près de 30 000 enfants sans domicile ou dans des logements d’urgence.

Les évaluations PISA viennent de démontrer que, contrairement aux autres pays de l’OCDE, la France ne sait pas atténuer l’impact des inégalités socio-économiques sur la réussite scolaire des élèves : voilà un vrai sujet de réflexion. A l’inverse, décider de supprimer les allocations familiales ne peut, en rien, contribuer à améliorer la réussite des élèves. Le SNUipp rappelle son opposition déterminée à ce dispositif.

Décret n° 2011-89 du 21 janvier 2011 relatif aux modalités de calcul de la part des allocations familiales suspendues ou supprimées en cas d’absentéisme scolaire

LOI n° 2010-1127 du 28 septembre 2010 visant à lutter contre l’absentéisme scolaire

 

32 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.