www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Formation et entrée dans le métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 février 2011

PES : Lettre pour une formation de qualité

Le SNUipp a adressé un courrier à Luc Chatel réaffirmant sa demande d’abandon de la réforme de la formation professionnelle des maîtres critiquée par le chef de l’Etat. Le syndicat qui formule ses exigences se dit disponible pour débattre des évolutions nécessaires pour une formation de qualité.

Alors que le président de la République a déclaré le 19 janvier qu’il fallait « remettre sur le chantier les éléments de la formation » des maîtres, reconnaissant du même coup que la réforme mise en œuvre depuis la rentrée n’est pas satisfaisante, le SNUipp a adressé une lettre à Luc Chatel mardi 2 février. Dans ce courrier, le syndicat rappelle au ministre de l’Education nationale qu’il « demande depuis plusieurs mois l’abandon de cette réforme ». Ce courrier est pour lui l’occasion de souligner ses principales exigences, nourries par l’enquête qu’il a réalisée auprès de 1 000 professeurs des écoles stagiaires (PES) en novembre dernier et confortées par récent rapport de la Direction générale des ressources humaines confirmant les difficultés des PES.

Un cadrage national des masters

Pour commencer il réclame un cadrage national des masters dispensés en France, articulant « les dimensions disciplinaires, pédagogiques et professionnelles ». « Les stages doivent être intégrés dans le continuum de formation et non répondre aux besoins de remplacement » poursuit-il, ajoutant qu’ils « doivent être préparés et encadrés par les maîtres formateurs » et « proposer une diversité de niveaux de classe et une variété de terrains (rural, éducation prioritaire…) ».

Une réelle alternance entre formation théorique et stages

Le SNUipp estime également que « l’année de formation professionnelle doit se faire selon une réelle alternance entre formation théorique et stages ». Il demande que la nouvelle circulaire relative à ce cadrage « permette, comme celle du 25 février 2010, qu’aucun professeur des écoles stagiaire ne soit nommé dès la rentrée en pleine responsabilité de classe ». Il rappelle en effet que le temps de stage dont la durée varie de 0 à 108 heures selon les masters « est beaucoup trop court pour appréhender toutes les facettes du métier ». Le syndicat redit au ministre « son entière disponibilité pour débattre des évolutions nécessaires pour une formation de qualité ».

La lettre du SNUipp à Luc Chatel

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp du Rhône 12 rue de la Tourette 69001 Lyon - 04 78 27 41 50 - Fax 04 78 30 06 62 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.