Section du Rhône du SNUipp - FSU
http://69.snuipp.fr/spip.php?article2307
CAPD du 16 mai : Nouvel IA, ses premières réponses
dimanche, 21 mai 2017
/ SNUipp69 / le SNU du Rhone

Lire notre déclaration préalable en cliquant ici.

PDF - 60.2 ko
Déclaration préalable CAPD du 16 mai 2017

Voici les thèmes abordés et les réponses apportées par l’IA :

- la baisse des seuils : L’IA a simplement éludé cette question en signalant que la comparaison avec les autres départements n’était pas toujours adaptée.

- les PDMQDC : L’IA n’a pas souhaité se prononcer sur cette problématique qui relève d’une problématique nationale.

- les élèves hautement perturbants : L’IA a signifié que cette conception d’élèves hautement perturbants lui posait problème et que selon lui, il fallait parler d’élèves pour lesquels l’institution scolaire n’a pas trouvé de réponses. Il a affirmé vouloir continuer le travail entamé sur cette question en s’appuyant notamment sur la recherche et s’est engagé à convoquer un groupe de travail à ce sujet. Pour le SNUipp-FSU 69 il faut des réponses concrètes dès la rentrée 2017 et nous continuerons à intervenir dans ce sens dans l’ensemble des instances. Si la situation de ces élèves est évidemment à prendre en compte, il ne faut pas occulter la souffrance des collègues qui ne se trouvent plus en situation d’exercer leur métier sereinement.

Mouvement 2017 : analyse du SNUipp-FSU 69

Participation au mouvement

Cette année, 3 255 collègues ont participé à la 1ère phase du mouvement. 55% d’entre eux ont obtenu un poste. A l’issue du mouvement, 795 collègues restent sans postes et devront participer au 2nd mouvement. Ces données sont sensiblement les mêmes que celles de l’année dernière.

Postes de directions vacants

Les élus du SNUipp-FSU 69 ont souhaité interpeller l’IA au sujet des 39 directions restées vacantes à l’issue de ce mouvement. Les missions de directeurs attirent de moins en moins de collègues et nous avons rappelé que dans le Rhône, la simplification des tâches de direction n’est toujours pas effective malgré la tenue de deux groupes de travail à ce sujet. Il devient urgent de tout mettre en œuvre pour que cette promesse ne reste pas vaine. Les directions restées vacantes à l’issue du 1er mouvement seront attribuées à titre définitif en 2nde phase. En 2nde phase, tout adjoint peut demander à postuler sur une direction restée vacante.

248 postes de remplaçants restés vacants

Alors que l’IA précédent avait fait du remplacement sa priorité dans le Rhône et que la ministre s’était inscrite dans cette même lignée au niveau national, le SNUipp-FSU 69 s’est inquiété de la désaffection des collègues pour les postes de remplaçants. Cette année encore, c’est plus d’ 1/3 des postes de remplaçants qui n’ont pas été pourvus à l’issue de la 1ère phase du mouvement. Les élus du SNUipp-FSU 69 ont demandé la tenue d’un groupe de travail pour envisager des mesures visant à rendre ces postes plus attractifs et éviter au maximum que des collègues débutants y soient systématiquement affectés d’office.

Départs en formation CAPPEI

Sur les 56 stagiaires, 10 sont sans affectation à l’issue du 1er mouvement :

- 2 en unités d’enseignement
- 1 en ULIS
- 7 en RASED

Ces collègues participeront à la 2ème phase du mouvement.

7 postes de psychologues scolaires restent vacants.

Formation des nouveaux directeurs

Les nouveaux directeurs nommés seront en formation du 22 mai au 13 juin, puis du 13 au 24 novembre. Il y aura aussi 3 jours de formation filés en début d’année dont les dates n’ont pas encore été fixées.

©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.