Section du Rhône du SNUipp - FSU
http://69.snuipp.fr/spip.php?article2628
Direction : on demande à voir !
jeudi, 21 décembre 2017
/ SNUipp69 / le SNU du Rhone

Un besoin impératif d’un personnel supplémentaire

Malgré des contextes différents certaines problématiques sont apparues de manière récurrente comme la suppression des EVS et la sécurité au sein des écoles.

La suppression des EVS impacte très fortement les écoles. Il est nécessaire de rétablir ces postes voire de les généraliser en implanter des postes d’AED comme dans le second degré pour pérenniser une aide à la direction et amorcer un début de vie scolaire.

En ce qui concerne la sécurité, il ressort des échanges que l’on touche aux limites de compétences des directeurs qui ne sont pas formés pour gérer la sécurité au sein d’une école.

JPEG - 62.5 ko

Vers une simplification administrative ?

De manière pragmatique il a été redemandé comme lors des derniers GT direction un bulletin d’information hebdomadaire qui synthétiserait tous les envois de l’administration et la création d’une plateforme intranet où l’on pourrait consulter les circulaires académiques et autres notes de service, concours, …

Par ailleurs, nous avons listé les tâches supplémentaires demandées au directeur depuis quelques années et qui nécessite une augmentation du temps de décharge (GEVASCO, PPMS, DUER, AFFELNET, enquêtes en tout genre, LSU, conseil école collège, gestion des élèves hautement perturbant, …)

Les demandes en doublon ont été répertoriées de même que les demandes d’informations que l’administration possède déjà (notamment avec ONDE).

Continuer à agir pour les directions

Au niveau national, le CHSCTMEN alerte sur la dégradation des conditions de travail que la suppression des emplois aidés entraine dans les écoles. Il demande que des solutions pérennes soient trouvées rapidement, à la fois pour le réemploi des personnels et la création d’emplois statutaires, mais aussi pour la stabilité des missions exercées dans les écoles participant au bon fonctionnement du service public.

Au niveau départemental, après les actions flash et le rassemblement du premier trimestre, il faut continuer à manifester notre mécontentement.

Des directeurs avaient proposé lors des RIS direction de novembre de renvoyer chaque semaine à la DSDEN une demande d’aide administrative.

Le SNUipp-FSU avait lancé une enquête (cliquez ici pour répondre) pour voir si les directeurs étaient prêts à lancer cette action. Pour l’instant, trop peu de collègues directeurs ont répondu (10%). Nous avons donc préféré retarder le lancement de la consigne.

©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.