Section du Rhône du SNUipp - FSU
http://69.snuipp.fr/spip.php?article2884
Des élèves remis à la rue, ça suffit !
vendredi, 11 mai 2018
/ SNUipp69 / le SNU du Rhone

Le collectif Jamais Sans Toit dénonce cette décision scandaleuse de la Préfecture qui va à l’encontre du principe de continuité de l’hébergement d’urgence.

« Toute personne accueillie dans une structure d’hébergement d’urgence doit pouvoir y bénéficier d’un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu’elle le souhaite, jusqu’à ce qu’une orientation lui soit proposée. Cette orientation est effectuée vers une structure d’hébergement stable ou de soins, ou vers un logement, adaptés à sa situation » (article L.445-2-3 du Code de l’Action Sociale et des Familles)

Le SNUipp et sa fédération la FSU soutiennent les actions des collectifs Jamais Sans Toit qui mettent à l’abri ces familles et assurent des missions qui relèvent des compétences de l’Etat. Nous demandons donc à la préfecture d’offrir un hébergement comme le garantit la loi.

« Toute personne en situation de détresse a accès, sans aucune condition de régularité de situation, à tout moment à un hébergement d’urgence. » Article 3452-2 du Code de l’Action sociale et des familles.

Au niveau local, il faut saluer certaines mairies qui agissent pour trouver des solutions comme la mairie de Villeurbanne qui propose des conventions d’hébergements. Nous regrettons que des mairies utilisent la répression (évacuations d’école par exemple) pour empêcher les parents, les enseignants et les citoyens de mettre à l’abri les enfants sans toit. L’application de la loi sur le logement et la mise en œuvre des droits de l’enfant relèvent de toutes les autorités publiques.

Le collectif Sans Sans Toit appelle à un rassemblement lundi 14 mai à 18h devant la Direction Départementale de la Cohésion Sociale 33 rue Moncey, Lyon 3e

©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.