www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 février 2021

Carte scolaire Rentrée 2021

Un groupe de travail s’est tenu ce lundi 1er février. L’IA-DASEN informe de la dotation de 154 postes dont 10,5 postes seront utilisés pour financer a posteriori les ouvertures dans le rural de la rentrée 2020. Donc cela fait 143,5 postes concrètement pour la rentrée scolaire 2021.

Il constate une baisse de 3 700 élèves. Il compte donc récupérer entre 120 et 140 postes.

Il nous rappelle ses priorités :

- Faire vivre l’équité scolaire, répartir les moyens en fonction des difficultés sociales,

- Dédoubler les classes de GS en REP+,

- Remettre un nombre de postes de remplaçants en consommant la dotation académique,

- Pour finir, prolonger les efforts sur l’inclusion avec notamment la création de postes d’enseignants au pôle ressources, il va donc créer 2 ETP (Equivalent Temps Plein) sur 4 circonscriptions.

L’IA déplore un nombre trop important de personnels non formés face à des élèves des dispositif ULIS, IME…, il le chiffre à 25-30%.

Questions du SNUipp-FSU69

Combien de postes supplémentaires consacrés au remplacement ?

L’IA-DASEN prévoit 70 à 100 postes consacrés au remplacement.

Comment va se calculer le dédoublement des GS ?

A cette occasion, l’IA nous a présenté ses modalités de calculs et d’aide à la décision pour les mesures de carte scolaire dans le 1er degré.

L’IA annonce qu’il va dédoubler à 14-15 élèves en REP+ ou plafonner progressivement les GS à 24 élèves jusqu’en 2023 en ordinaire, en diff et en REP.

Cela pose 2 problématiques en REP+ :

• La situation inégale entre GS :

• Pour les écoles avec locaux : dédoublement à 14-15, une ATSEM pour 2 groupes de 14-15 élèves,

• Pour les écoles sans locaux : co-intervention, à 28-30 par classe, une ATSEM et 2 enseignant.e.s.

• Il y aura une grande injustice entre les écoles pour les autres niveaux car le mode de calcul se fera sur la base des seuils d’ouverture à 29 élèves. En effet, comme cela s’est passé lors du dédoublement des CP-CE1 en REP+, les effectifs des CE2-CM1-CM2 se sont trouvés alourdis suite à cette mesure.

Pour le SNUipp-FSU, si certaines écoles peuvent dédoubler ou avoir des classes plafonnées à 24 élèves, c’est tout à fait positif…

…MAIS, pour financer de telles mesures, il va falloir fermer beaucoup de classes ce qui implique une analyse très fine de l’administration pour la ventilation des classes et donc des classes de TPS-PS et MS au plafond d’ouverture.

En ordinaire, il souhaite passer les classes de GS à 24 élèves d’ici 2023. Ce sera appliqué pour cette rentrée à toutes les situations d’écoles maternelles en cas de risque de fermeture. Selon lui, 85% des classes de GS sont déjà avec cet effectif.

PNG - 30.7 ko
Image 2

L’IA-DASEN a dialogué avec les municipalités au sujet des locaux et des ATSEM, sans résultats concrets. Si pas de locaux dans l’école, il faudra faire de la co-intervention dans la classe.

Quelles conséquences sur les décharges de direction ?

Les classes de GS dédoublées dans les REP+ seront prises en compte dans le calcul des décharges de direction Cela va coûter entre 25-30 ETP. L’IA-DASEN pense récupérer beaucoup de postes grâce aux fermetures prononcées lors du CTSD du 2 mars.

Combien de contractuels ? les contrats signés jusqu’aux vacances de février seront-ils prolongés ou arrêtés ?

1ère vague : 22 contractuels embauchés, 21 jusqu’au 6/07 et 1 jusqu’au 4/12

2ème vague : 30 contractuels embauchés, 26 jusqu’au 5/02 et 4 jusqu’au 6/07

L’IA-DASEN souhaiterait prolonger les contrats s’arrêtant initialement le 5/02.

Pouvez-vous nous confirmer que le dispositif EMILE se fait sur la base du volontariat ?

EMILE (Enseignement d’une Matière Intégré à une Langue Etrangère) : l’enseignement EMILE fait partie du plan Langue. Il s’agit d’un enseignement dans une langue étrangère pour une ou plusieurs matières dans l’école.

L’IA-DASEN considère ce dispositif comme une valeur ajoutée pour les territoires d’éducation prioritaire, un travail avec les élèves du territoire, le directeur.trice, les équipes, avec les IPR, pour harmoniser les parcours linguistiques des élèves entre le 1er et le 2nd degrés..

2 choix proposés aux équipes :
- dans les cités éducatives, des personnes ressources sur place
- avec des postes fléchés.

 

33 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU du Rhône 256 rue Francis de Pressensé 69100 Villeurbanne - 04 78 27 41 50 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.