www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 décembre 2021

Temps partiels : construire la riposte pour regagner nos droits

Suite aux annonces concernant les temps partiels pour 2021-2022, le SNUipp-FSU 69 s’est réuni le 1/12 avec les autres organisations syndicales pour construire ensemble la riposte nécessaire. Très vite nous diffuserons une pétition et un appel à rassemblement le 12 janvier devant l’Inspection Académique.

RAPPEL DES ORIENTATIONS POUR 2021-2022

Ne pouvant toucher aux temps partiels de droit (enfant de moins de 3 ans principalement), l’IA a décidé d’utiliser les temps partiels sur autorisation pour récupérer du temps d’enseignement. L’objectif annoncé est de pouvoir récupérer des personnels à affecter sur la brigade de remplacement. Si nous partageons la nécessité d’améliorer la situation du remplacement dans le Rhône, nous condamnons le fait de le faire encore une fois en rognant sur les droits des personnels et non en augmentant le nombre d’enseignants recrutés.

Pour l’IA, notre département autorise plus qu’ailleurs les temps partiels. Nous ne sommes pas d’accord. La moyenne nationale étant de 19%, le département se situe plutôt autour des 15%. Nous avons également rappelé que dans le Rhône, la situation déficitaire pénalise déjà les collègues dans l’obtention de disponibilités, de détachement ou de mutations inter départementales.

Les modifications concrètes :

- seuls les demandes de temps partiels de droit pourront se faire à 80%. Les autres seront automatiquement à 50% ou 75%.

- le formulaire de demande sera uniquement en ligne via la plateforme Colibris.

- les demandes de temps partiels sur autorisation ne seront acceptées que pour : enfant de moins de 6 ans (moins de 16 ans avant), raisons médicales ou sociales (après avis du médecin de prévention ou des assistantes sociales de l’éducation nationale) et création d’entreprise.

Notre analyse :

Cette modification importante de l’âge des enfants permettant ou non d’obtenir un temps partiel sur autorisation est une grave attaque aux droits des personnels. Les soupapes permettant aux enseignants de souffler et donc de tenir dans leur métier sont de moins en moins nombreuses. En voici encore une (financée par les collègues eux-mêmes !) qui s’envole, après le droit à la formation, celui à la mobilité et tant d’autres. De plus, dans un contexte de communication ministérielle sur l’amélioration de l’égalité femmes/hommes, porter atteinte aux temps partiels n’est pas cohérent. Nous craignons que certains collègues se rabattent sur la disponibilité de droit pour élever un enfant (qui est passée elle de l’âge de 8 ans à celui de 12 ans…), aggravant un peu plus les différences de revenus et plus tard de pensions de retraite entre les femmes et les hommes.

Enfin, si l’IA promet un traitement humain des situations (en laissant un champ large à l’étude des situations médicales ou sociales), ces décisions seront encore une fois suspendues à la volonté d’un homme à un instant T, alors que les règles écrites de fonctionnement seront-elles, bien réduites. Et l’on sait comme il est difficile d’obtenir des améliorations des conditions de travail des enseignants ! De plus, la question de la capacité de traitement par la médecine de prévention et les assistances sociales (déjà débordés actuellement), de toutes ces nouvelles demandes, reste entière…

 

59 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU du Rhône 256 rue Francis de Pressensé 69100 Villeurbanne - 04 78 27 41 50 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.