www.snuipp.fr

Section du Rhône du SNUipp - FSU

Navigation

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
25 novembre 2021

CHSCT du 23 novembre : Le SNUipp-FSU69 demande à l’IA de prioriser ses demandes

Un nouveau CHSCT s’est tenu ce mardi 23 novembre dans un contexte particulier de recrudescence de cas de Covid. A nouveau, les questions posées par le SNUipp-FSU69 et les autres syndicats de la FSU ont tenu lieu d’ordre du jour de la réunion. Toutefois, l’IA a souhaité commencer par faire un état des lieux de la situation sanitaire.

Des établissements lourdement impactés par le Covid

L’IA indique que la situation se dégrade très vite dans le Rhône d’après les informations de la dernière réunion en Préfecture. Pour l’instant, aucune décision du ministère sur le passage en niveau 3. Le Préfet est susceptible aussi de prendre des décisions plus restrictives dans son champ de compétences.

Sur les motions concernant le Plan de Continuité Pédagogique qu’il a reçu, l’IA maintient qu’il faut demander aux écoles de s’organiser en cas de passage en niveau 3 et niveau 4, qu’il est essentiel d’informer les parents. Toutefois, il ne fera pas preuve d’autoritarisme et ne demandera pas aux IEN d’aller les chercher dans les écoles.

Ce mardi 23 novembre, 179 classes sont fermées malgré le protocole des tests réactifs. Dans le 2e degré, il y a moins de contamination (effet vaccination et port du masque). L’IA indique que les gestes barrières et la distanciation sociale doivent être strictement respectées, dans les réunions par exemple.

Le SNUipp-FSU69 a demandé à l’IA de communiquer rapidement pour clarifier les procédures. De même, si l’IA donne la priorité au sanitaire, il faut qu’il indique ce qui deviendrait moins prioritaire.

Nous avons demandé de :

- Repousser le projet d’école,

- Repousser les animations pédagogiques,

- Recevoir un courrier de la DSDEN à destination des familles pour expliquer les consignes en cas d’absence d’enseignants. Le SNUipp-FSU69 rappelle sa consigne syndicale de non accueil des élèves (dans la mesure du possible) des enseignants absents pour éviter les brassages.

- Livrer du matériel aux collègues : nouveaux auto-tests, nouveaux masques et détecteurs de CO2 :

Sur ce dernier point, l’IA indique qu’une distribution de masques inclusifs dans toutes les écoles maternelles est programmé dans les jours à venir. Les auto-tests sont envoyés à la demande : la DSDEN a un stock en sa possession. S’agissant des détecteurs, cela relève de la compétence des collectivités locales, mais les chercheurs indiquent que beaucoup de classes ne nécessitent pas de capteurs car les salles sont ventilées.

L’IA réfléchit à une communication à tous pour clarifier les procédures, la répartition des élèves ou encore la priorisation des questions sanitaires. Mais, il souhaite vérifier que ces écrits ne soient pas infirmés par la FAQ ou le ministre quelques jours plus tard.

Élèves au Comportement Hautement perturbateur 

Les fiches SST sont très très nombreuses. Avez-vous abouti sur la procédure de déscolarisation ? Qu’en est-il des places en IME ? Quelles solutions peuvent se déployer pour faire face aux situations ?

L’IA a donné son avis sur ce point lors d’une réunion au Ministère. Il indique qu’il essaie de mieux utiliser les postes d’EMAS, outil qui fonctionne. Le cabinet a été réorganisé pour mieux répondre aux situations signalées par le fait établissement. L’IA indique qu’aucune situation de déscolarisation n’a été demandée par le terrain. Mais c’est un nouveau processus. Sur le recrutement d’AESH dès janvier 2022, le recteur a posé la question mais n’a pas obtenu de réponses. Pour le SNUipp-FSU69, l’absence de réponse forte de l’institution interroge. La souffrance au travail qui remonte par les fiches Santé Sécurité est massive.

Égalité professionnelle

Une membre FSU du CHSCT a été élue référent Égalité conformément à l’axe 5 du plan national Égalité professionnelle signé au CTM du 16 décembre 2020. Il est temps qu’un travail s’engage sur ce sujet.

Directions d’école 

Pourquoi l’aide humaine aux directions d’école pour la passation des tests n’est pas systématiquement proposée ?

L’IA indique que les médiateurs ne sont que 6. La DSDEN craint de ne pouvoir répondre à toutes les demandes des directions qui le demanderaient. L’IA propose de mobiliser ces médiateurs dans les 10 écoles qui sont dans l’expérimentation de tests hebdomadaires. Pour le SNUipp-FSU69, la situation est inacceptable. Les pratiques de certains labos rendent très compliquées les campagnes de tests.

Rappels des questions restées à l’étude au dernier CHSCT

• Face à l’alourdissement insidieux de la charge de travail qui se complexifie avec le covid (gestion de cas, tests, réorganisation permanentes des écoles, travail en équipe complexifiée) mais aussi les nouvelles injonctions (PCP) est-il possible de dispenser les directions d’école d’animations pédagogiques si elles le souhaitent ? L’IA ne donne toujours pas de réponse. Le SNUipp-FSU69 lui demande de se positionner rapidement dans un contexte d’alourdissement des taches des directions d’école à cause de la Covid-19.

• ASH : ULIS lycée pro ou UE IME externalisée : comment prendre en compte les contraintes de déplacement ?  Les textes permettent au PE de bénéficier d’une heure de service en moins en cas de travail sur deux établissements du 2e degré comme enseignants du 2e degré. L’IA ne souhaite pas appliquer cette mesure pour les PE qui exerceraient sur deux établissements en IME.

 

55 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU du Rhône 256 rue Francis de Pressensé 69100 Villeurbanne - 04 78 27 41 50 - snu69@snuipp.fr
©Copyright 2006 - Section du Rhône du SNUipp - FSU, tous droits réservés.